" />
Icone Blog Corse sauvage : retour Accueil

Voce Ventu - A spusata maladetta

Titre page Carte satellite de la Corse : Plan Site/Blog
Emoticones

Météo Porto-Vecchio


Dernières infos !

  • 31/03/2018 : changement obligatoire de version de Google Recaptcha (de v1 à v2) pour empêcher le spam sur les commentaires.
    Attention, lorsqu'on met un commentaire, il faut utiliser le captcha deux fois, à la prévisualisation d'abord, puis à l'envoi...
  • 23/03/2018 : un petit coup de jeune à la page d'Accueil
    Cela fait des années qu'elle traînait des documents dépassés dans le bandeau de droite qui, outre le fait qu'ils surchargaient la page et la rendaient infiniment lente à charger, n'étaient plus mis à jour faute de temps !
    Exit donc, le "Coin du Référenceur" et le "Coin Musique & Culture" et un peu de ménage dans le "Coin Infos"...
  • 12/02/2017 : passage du Blog en https avec, donc, dorénavant une connexion sécurisée en SSL entre votre navigateur et le serveur hébergeant le Blog. Dans les tendances actuelles d'amélioration de la sécurité...

mardi 27 septembre 2022

Gymnopodies : première voie d'escalade en face Est de Punta Bunifazinca - mai 2022

Punta Bunifazinca face Est depuis Carciara d'Aragali Denis Allemand et Dumé Giorgi viennent de réussir l'ouverture d'une première sur la pointe emblématique de la vallée du Cavu (Punta Bunifazinca ou Pointe de Bonifacio) avec la réalisation de février à mai 2022 de Gymnopodies, première voie d'escalade en face Est de la Punta Bunifazinca, 10 longueurs sur 220m de dénivelé, TD, V+/6a oblig., 6b max. Celle-ci s'est effectuée par le biais d'une approche très originale puisque elle a combiné l'accès via la vallée du Cavu par la piste de Mela/Lora et le chemin du Carciara aval (HR21) avant de remonter le ruisseau de Pinu Neru en créant une trace cairnée de plus de 600m de dénivelé en rive gauche, de l'altitude 430m jusqu'au pied des parois à 1050m d'altitude environ.

Voici un article complet sur cette première avec une multitude de détails concernant l'histoire de l'escalade sur la Punta Bunifazinca, les protagonistes de la première de la face Est, la reconnaissance préalable de mars 2021, l'approche par le chemin aval du Carciara et la rive gauche du ruisseau de Pinu Neru et les détails de la réalisation de la voie...

Lire la suite...

dimanche 17 juillet 2022

Alarmisme climatique, Net Zero & Green Deal, camp du bien et climato-scepticisme...

Bulletins météo passé et présent ! Suite à l'article précédent sur le Covid, pourquoi pas un article de la même veine sur le
réchauffement climatique et les similitudes de cette doxa initialisée dans les années 80 avec, quarante plus tard, celle du Covid !
Dans le domaine du dérèglement climatique, je n'ai encore commis qu'un seul article s'y rapportant quelque peu, Incendies en Corse et tempêtes en France, qui montrait que les incendies en Corse était en décroissance vertigineuse (aussi bien en fréquence qu'en surfaces brûlées) depuis les années 80 et que l’évolution des tempêtes en France (idem dans l’hémisphère Nord) depuis ces mêmes années 1980 ne montrait, selon Météo France, aucune tendance marquée, confirmant ainsi ce qu'écrivait le GIEC dans son rapport AR5 de 2013 (pas de modification avec le rapport AR6 de 2021 !).

Doxas comparées Covid-19/Alarmisme climatique

En quatre points chacune (points tous faux ou non prouvés !)

Doxas comparées en 4 points Covid vs Carbocentrisme

On peut se moquer gentiment des "alarmistes climatiques" face à leurs adversaires "climato-sceptiques", exactement comme leurs homologues Covid, "enfermistes" ou "clowns à seringues" en face des "rassuristes", "complotistes" ou "anti-vax", car on a affaire au même type de situation : prédictions apocalyptiques sur la base de modèles totalement déconnectés de la réalité et des observations, terrorisme des populations par la peur pour leur faire accepter des mesures qu'elles n'auraient jamais supportées en situation normale, appui de ces doxas sur dévoiements et fraudes scientifiques, ... et, à la fin, basculement dans le totalitarisme, anti-libéral, anti-capitaliste, anti-humain, anti-tout, ... pour le bien de chacun et de la planète !

Pour le climat et "le ciel qui va nous tomber sur la tête", là encore, inutile de détailler les belles tranches d’absurdités de nos ronds-de-cuir frénétiques et de nos clowns à taxes forcenés : cet article va donc simplement se contenter de donner en pâture à ses visiteurs un florilège de caricatures climatiquement dérèglées suscitées par les trente années d'Absurdistan national et international avec leur cortège annuel de barnums climatiques (20 à 40.000 politiques, personnels ONG, experts omniscients, ... se rencontrant dans les COP en expectorant un max de CO2), de croissance continue des émissions de gaz à effet de serre d'une année sur l'autre et seulement un cinquième de l'humanité concerné (les pays occidentaux riches) en face des quatre autres cinquièmes (les pays émergents et du tiers-monde) qui s'en moquent totalement parce qu'ils ne cherchent qu'à sortir au plus vite de la misère, de la faim, de la maladie, et ne voient dans les COP que le moyen de s'attirer des subsides (pour effectuer leur "transition énergétique" ?)

Heureusement, les citoyens, terrifiés par les malheurs de la planète, se bio-conscientisent aisément et virent de plus en plus au Gaïa-compatible ! Evidemment, les grignoteurs de soja bio et les brouteurs de quinoa devront payer plus cher leurs agapes, mais il faut souffrir pour sauver la planète et racheter nos fautes écologiques... Mais ce sont surtout les autres qui vont souffrir, bien qu'il semble que cela soit très supportable de retourner au vélo, au moulin à vent ou à eau, au chauffage au bois à la bio-masse, au bateau à voile ou à rame, ... car cela ne nous fait reculer que de quelques siècles !

Heureusement, la presse, internationale mais surtout française (la seule qui soit unanime et aussi subventionnée), continue à éclairer lumineusement les peuples grâce à ses figures de proue, les médias de référence, qui étalent des sujets climatiques d'envergure au terme d'enquêtes journalistiques soigneusement menées : la température s'élève (malgré la "pause" ou le "hiatus"), la mer monte (mais Tuvalu est encore là), les glaces fondent (mais l'Arctique n'est toujours pas libre), les ours polaires et la Barrière de corail dépérissent, les tempêtes font du vent, les canicules font de la chaleur (surtout en été), la neige est finalement encore présente (surtout en hiver),... Il n’est qu’à voir les morceaux de bravoure qui nous sont pondus régulièrement pour comprendre l’ampleur du phénomène : trop de neige ? C’est la fotoréchofman. Des inondations ? C’est la fotoréchofman. Les mers qui montent, le littoral qui s’abime ? C’est la fotoréchofman. La chaleur (en France !) de ce début d'été ? C’est la fotoréchofman.
Ce naufrage médiatique généralisé n'est concurrencé que par un dévoiement scientifique avéré (idem celui du Covid) à base de scientifiques activistes, membres d'ONG écologiques radicales, d'universités noyautées par les écolos radicaux et frappées de la bien-pensance climatique, de revues scientifiques pratiquant des "pires-reviews" et publiant des articles frelatés (style Lancet pour l'hydroxychloroquine : là, c'est Nature avec la courbe en crosse de hockey...). On est très loin du « science is settled » d’un Al Gore qui pourrait bien retrouver cette phrase ridicule gravée en épitaphe de la pierre tombale qui lui sera dédiée lorsqu’il sera, enfin, mort de honte.

Emoticone           Emoticone           Emoticone

Lire la suite...

vendredi 08 juillet 2022

Le trail du Cavu du 03/07/2022

Départ du trail du Cavu 2022

Vidéo de 5'01"
Trail du Cavu 2022

Comme annoncé dans notre précédent article, le troisième trail "Off" a eu lieu dans la vallée du Cavu Dimanche dernier 3 juillet 2022 !

"Off", parce que limité en nombre de participants (99), parcours gardé secret jusqu'au départ, pas de chronométrage, pas de classement. Mais une belle épreuve dont l'organisation était assurée par Altore Corsica avec ses deux organisateurs, Paul Piris et Olivier Coquillard, déjà en place les années précédentes.

Le départ a eu lieu vers 06h10 au Parc-Aventure A Tyroliana à l'entrée de la piste du Cavu et a réuni 32 concurrents qui se sont élancés sur une boucle sauvage et un tracé inédit aussi reculé et encore plus technique que l'an passé : 29km de distance avec un dénivelé d'environ 1.750m D+/D- démarrant au Parc-Aventure A Tyroliana. L'itinéraire a longé la rive droite du Cavu (PR3bis) jusqu'à l'embranchement Ranedda (PR6) via Pisciaronu, puis a parcouru ce sentier pour rejoindre la piste de Luviu en direction du pont de Figa avant de remonter le Chemin du Castedducciu par le Finicione RD (HR12) et de redescendre par l'autre rive (Finicione RG - HR11) jusqu'au pont de Figa. La suite du parcours s'est réalisée par la piste RG de la Sainte-Lucie, abandonnée à un moment pour traverser le ruisseau vers sa RD et retraverser à nouveau plus loin en RG pour remonter jusqu'au hameau de Lora et retrouver le sentier Lora - Funtanedda, prolongé par le sentier de San Martinu retrouvant la chapelle un peu plus haut avant de redescendre vers l'arrivée par piste et sentier de Barola (PR4) en terminant par le sentier de Ponti di Marionu (PR3).
Un parcours complexe, exigeant, inédit (chemins et sentiers sont tous des créations ou restaurations récentes de l'association "A Punta Bunifazinca"), peut-être un peu moins spectaculaire que l'an dernier mais plus long et plus casse-pattes et avec peu d'équivalent sur l'île !

Carte IGN de la vallée du Cavu avec le tracé du trail du Cavu du 03/07/2022 et les postes d'aiguillage et de ravitaillement Photo 3D de la vallée du Cavu avec le tracé du trail du Cavu du 03/07/2022 et les postes d'aiguillage et de ravitaillement Vous pouvez visualiser le parcours sur la gauche avec la carte IGN et sur la droite la photo 3D du secteur (avec les postes d'aiguillage et les deux stations de ravitaillement).

Parc-Aventure : ambiance et préparatifs avant le départ Arrivée du Trail : après l'arrivée du dernier concurrent et des serre-file Cette année encore, un sans faute pour l'organisation, malgré des problèmes de collisions de dates et de proximité du Triathlon PLB la semaine précédente qui ont sans doute nui à la fréquentation de cette édition !
Pour mémoire, le vainqueur de ce trail a été Tom Queffurus qui nous a fait le parcours en 4h06' devant Pascal Capdevila en 4h08' et Vincent Gianetti en 4h09'. A noter la performance de Marjorie Thomas, 4ème et 1ère féminine en 4h24'...Emoticone

Lire la suite...

vendredi 24 juin 2022

Troisième trail dans la vallée du Cavu Dimanche 03/07/2022

Punta Bunifazinca depuis le pont de Figa Vasques du FinicioneTroisième itération en cette année 2022 de l'événement qui a si bien fonctionné les deux années précédentes ! Avec toujours les mêmes recettes, un parcours en boucle inconnu de tous et découvert le jour de la course, un itinéraire où aucun trailer n'a jamais mis les pieds, une difficulté d'environ 25/30km avec 1500/2000m de dénivelé, ...

En cette année post-Covid (?), la formule semble toujours fonctionner :

La page Sports'N Connect avec Altore Trail - Off
  • Les organisateurs : Altore Corsica avec Paul Piris et Olivier Coquillard toujours aux commandes
  • Annonce sur Sports'N Connect : la course est annoncée depuis longtemps sur ce site d'événements sports-nature (voir page d'annonce à gauche)
  • Le parcours : original via pistes, sentiers, chemins et hors pistes dans la moyenne et haute vallée du Cavu, ce parcours est secret et ne sera dévoilé aux concurrents que le matin de la course avec une distance de 25 à 30km et dénivelé positif de 1500 à 2000m. Il s'adresse à des concurrents aguerris, compte tenu des difficultés et du caractère sauvage et engagé de certains secteurs
  • Formule "Off" : pas de dossard, pas de chronométrage, pas de classement et des inscriptions limitées à 99 participants !

Autres informations :

  • Départ à 06h00 Dimanche matin 03/07 près du Parc-Aventure A Tyroliana en rive droite du Cavu et arrivée identique mais sur l'autre rive
  • Les arrivées seront sans doute échelonnées entre 9h et 13h selon le niveau des concurrents : il y aura sans doute une limite de temps intermédiaire pour éviter aux concurrents de bivouaquer...

A Punta Bunifazinca et A Tyroliana sont partenaires de cet événement et assisteront l'organisation en ce qui concerne boissons, ravitaillements, sélection du parcours, démaquisage/nettoyage, balisage, aiguillage des coureurs, ... avec même le médecin officiel de l'épreuve faisant partie de l'association !

Il est encore temps de s'inscrire, il reste des places !

Lire la suite...

jeudi 05 mai 2022

Randonnées-sentiers improvisées en vallée du Cavu (02/2022)

Ponti di Marionu De retour début février d'un séjour familial Noël/Jour de l'An en région parisienne, le besoin était grand d'oublier le terrorisme sanitaire parisien et l'épidémie de "cas" Omicron qui avaient marqué ce séjour, d'enlever le masque et d'essayer de reprendre la forme en allant goûter quelques parcours dans la vallée du Cavu !

Le beau temps qui a accompagné tout ce mois de février a été un régal pour improviser quelques randonnées en solo à l'improviste en profitant des multiples possibilités et variantes qui existent dorénavant dans la vallée :

Panoramique du plateau de Raneddda

A noter que les descriptions des randonnées dans l'article ci-dessous utilisent les dénominations et numérotations des parcours de l'assocition "A Punta Bunifazinca" (APB) que vous pouvez retrouver avec tous les détails sur le site Internet de l'association : Parcours de randonnées APB.

Lire la suite...

mardi 15 mars 2022

Covid-19, mesures sanitaires, camp du bien et complotisme...

Le déconfinement progressif par Castex Dans mon dernier article du 31/08/2020 sur l'hystérie Covid-19, j'avais juré qu'on ne me reprendrait plus à écrire sur le sujet pour cause de "RAS LE BOL". Et j'ai tenu parole jusqu'à maintenant, malgré une obstination gouvernementale malsaine, qui a continué à enfoncer le pays dans l’hystérie et les dédales de la bureaucratie la plus perverse avec Castex en tête de gondole la plus emblématique.
"Après avoir courageusement viré du personnel en pleine pandémie (au motif qu’il n’était pas vacciné), après avoir obstinément fermé des milliers de lits (pour des économies budgétaires qui n’ont jamais été réalisées), après avoir largement subventionné d’autres domaines – la presse notamment – en lieu et place de ces hôpitaux publics qui réclament des moyens, il est cocasse de voir le chef de l’État parler d’irresponsabilité" et imputer nos maux aux non-vaccinés, nécessairement "à emmerder" (même si c'est fait depuis longtemps).
En constatant donc l'inutilité de persévérer à détailler les belles tranches d’absurdités de nos ronds-de-cuir frénétiques et de nos clowns à seringues forcenés, cet article va simplement se contenter de donner en pâture à ses visiteurs un florilège de caricatures covidesques suscitées par les deux années d'Absurdistan national et international...

Pour revenir à mon dernier article Covid, petite mise à jour en passant : j'avais alors estimé la surmortalité Covid mars-avril 2020 à 25.000 décès à comparer à deux mois de grippe 2017 indiquée à plus de 20.000 décès par Santé Publique France et considéré donc cette "vague" comme une grosse grippe.
Mes estimations ont été largement validées par des publications (complotistes) sur Internet se basant sur les décès toutes causes et affirmant que 1°) il y a eu quasi-autant de décès TOUTES CAUSES pendant la grippe 2017 (16/12/2016 - 18/02/2017) que pendant l'épidémie Wuhan (01/03/2020 - 04/05/2020), 65 jours dans les deux cas, et que 2°) il y a eu BEAUCOUP PLUS de décès de la grippe 2017 si l'on corrige de l'augmentation et du vieillissement de la population entre les deux années (standardisation : comme si la grippe 2017 était appliquée en 2020 !). J'ai vérifié en détail en téléchargeant tous les fichiers INSEE nécessaires et cela donne : 132.202 décès (Métropole) pour la grippe 2017 contre 134.045 décès pour le Covid du printemps 2020 et, avec standardisation (application des taux de mortalité par tranche d'âges de la grippe 2017 à la population 2020), 141.757 pour la grippe 2017, soit presque 8.000 décès de plus que pour le Covid du printemps 2020 !!
Le même exercice sur les mortalités annuelles comparées 2015 à 2020 montrent que la mortalité 2020, malgré deux "vagues" dans l'année, est à peine supérieure à celle de 2015, année "moisson" pour la grippe mais avec une seule épidémie dans l'année !
Bref, l'hécatombe du Covid-19 est sans doute à relativiser...

Les confinements et couvre-feux n’ont servi à rien, les masques, c'est évident, non plus, le pass (sanitaire ou vaccinal) est aussi inutile que grotesque, quant aux troisième et quatrième doses, elles s’appuient sur le vide d'études scientifiques solides. Jackpot pour ceux qui ont tenté des cocktails entre Moderna, Pfizer et Janssen (Véran ?). On peut se demander ce qu’aurait donné, a contrario, aucun pass sanitaire, les tests opérés sur les symptomatiques (et seulement ceux-là), la possibilité pour les médecins de soigner précocement et la vaccination ciblée sur les personnes à risques et ceux qui le veulent, le tout couronné d’un rappel des soignants et d’une réouverture des lits fermés faute de personnel…
"tous vaccinés, tous protégés" Heureusement, "tous vaccinés, tous protégés" nous répètent Véran et Castex (vaccinés trois doses et covidés malgré tout !!). Ah, ces vaccins miraculeux qui empêchent les formes graves de la maladie même chez ceux qui en meurent... Mais ne vous inquiétez pas, dés le 2ème tour présidentiel passé, les cadavres vont s'empiler dans les hôpitaux débordés par des vagues d'enrhumés en phase terminale et les gratte-papier subventionnés de nos feuilles de chou nationales et régionales s'empresseront de marteler que la situation, désespérée, ne permet aucune marge de manœuvre !!

Emoticone           Emoticone           Emoticone

Lire la suite...

vendredi 11 mars 2022

Corse sauvage en 2021 et news insulaires

Sur le chemin HR23 : Campanile de Ste-Lucie et Pta Cumpuleddu Voici les statistiques du Site et du Blog "Corse sauvage" durant l'année 2021 et quelques nouvelles les plus récentes possibles de l'île et de nos activités.

L'année 2021 a encore été, comme 2020, une année Covid avec son cortège de terreurs populaires activées par les instances de santé et les mesures sanitaires les plus "abracadabrantesques" empilées en France/Absurdistan comme pour un concours Lépine de la stupidité. Heureusement, la Corse a moins souffert que le continent de toutes ces fadaises, a semblé appliquer modérément les mesures liberticides qui se sont empilées et a évité de trop ostraciser les malheureux non-vaccinés !
Et heureusement, tout s'est bien terminé : "tous vaccinés, tous protégés !", mais avec les mesures barrières... jusqu'à la Saint Glinglin !

Ainsi, même s'il était difficile de quitter ou revenir en Corse, le pass sanitaire n'opérait pas en montagne corse et les activités de randonnée ont été préservées... pour les petites groupes ! Car, pour les regroupements importants (trails, triathlons, ...) et les assemblées générales d'associations ou autres, cela a encore été la croix et la bannière pour pouvoir les organiser. Pour la partie de mon activité consacrée à l'association, pas trop de problèmes puisque nos "operati" n'ont jamais dépassé 30 participants et en plein air ! De ce fait, quelques réalisations notables ont pu être effectuées : création d'un nouveau sentier en RD du Cavu (PR3bis), restauration complète de l'ancien chemin d'exploitation du Carciara (HR22) jusqu'aux caseddi de la confluence Velacu/Carciara que l'association A Punta Bunifazinca n'avait pu encore terminer les années récédentes, et, surtout, sa remarquable prolongation (dénommée HR23) jusqu'au secteur de Paliri en y rejoignant le GR20.

Comme en 2020, cette année 2021 ne m'aura pas beaucoup donné d'opportunités de réaliser des randonnées en dehors de la vallée, en dehors de quelques-unes sur le littoral Sud-Est et d'une reprise du sentier de l'Osu, à nouveau praticable et balisé.

Comme les années précédentes, les chiffres des statistiques de consultation sont complétés des éléments de l'année sur mes activités en Corse (en abandonnant le cumul des courses, distances, dénivelés, etc... que je n'arrive plus à suivre), ainsi que quelques nouvelles de l'île à travers des contacts ou des consultations Internet :

Lire la suite...

dimanche 14 novembre 2021

Un récit d'ascension de la Punta di a Spusata (1964)

Le hameau de Muna dominé à gauche par le massif de la Punta di a Sposata et à droite par le Monte a u Capu La Punta di a Spusata est complètement ignorée des topos de randonnée et d'escalade en Corse !
Une tentative personnelle de l'approcher et de la grimper en juillet 2006 avait abouti à un échec "sanglant" pour cause d'obstacles rédhibitoires du maquis local et aucune opportunité ne s'est présentée à moi ensuite pour y retourner. Le mystère restait donc total puisque, jusqu'à ces derniers jours, je n'avais trouvé sur Internet aucun élément d'information, ni sur l'itinéraire d'approche, ni sur la voie d'escalade, et seul un vague commentaire de Fred Bruschet, grimpeur-randonneur d'Ajaccio, avait signalé que son ascension avait été faite.

Par un heureux hasard, récemment, je suis rentré en contact avec Robert Romanetti, grimpeur bien connu dans les Alpes, les Calanques et plusieurs massifs insulaires où il a inauguré des voies originales : l'arête de Zonza à l'Acellu à Bavedda, l'arête des Casette à la Punta alle Porte en Liamone et la face W du Capu Tafunatu en Falasorma...
Il me contactait au sujet de l'arête SE de la Punta alle Porte ("arête des Casette") pour me signaler qu'il en avait fait la première en 1967 avec son client Yves Coulombeix, puis un parcours intégral ensuite en 1973 avec des grimpeurs du CIHM.

L'arête des Casette depuis la montée entre Belle e Buone et Bocca A Soglia
Punta di l'Acellu dans le massif de Bavedda avec l'arête de Zonza de profil
Face W du Capu Tafonatu avec son couloir central et l'éperon SW à sa droite
Punta di a Spusata depuis sous le versant W de la pointe 1182m

Evidemment, nous avons trouvé beaucoup de points et de lieux communs, en particulier la face W du Tafunatu, au pied de laquelle j'ai passé tant de bivouacs et sur laquelle il n'a pas hésité à ouvrir trois voies autour de l'éperon SW dans les années 1980, et la Punta alle Porte et les aiguilles de Bavedda. L'un de ces points communs s'avéra être cette "fameuse" Punta di a Spusata qu'il me dit avoir escaladée en 1964 et répétée plusieurs fois par la suite !!
Après plusieur échanges de mails sur les détails de ses itinéraires d'approche et sur le tracé de la voie, nous nous sommes accordés pour en faire ci-dessous un petit article détaillant tout cela...

Les textes insérés dans la suite de l'article sont des textes de Robert (en bleu) concernant son ascension et les itinéraires, suivis en fin d'article par des commentaires personnels associés.

Lire la suite...

jeudi 26 août 2021

Sentier de l'Osu mai 2021

Cascade de Piscia di Ghjaddicu
Retour sur un sentier de transhumance historique, le "sentier de l'Osu", qui avait fait l'objet de plusieurs de mes visites une dizaine d'années auparavant : Montée à Piscia di Ghjaddu par l'Osu (08/06/2009), Trek Campumoru - Sainte-Lucie de PV : Des rivages du Sartenais à la montagne de Cagne - Le retour épineux, ...
Lors de son récent séjour en mai 2021, Olivier m'a proposé d'y retourner pour vérifier son évolution et les rumeurs indiquant qu'il avait été remis en état alors qu'en 2009 il fallait quasi-obligatoirement le pinatu pour le parcourir.
Nous avons donc réalisé le 8 mai dernier un aller - retour sur ce sentier en partant de la prise d'eau à l'extrémité de la piste de l'Osu et en rejoignant Piscia di Ghjaddicu (Piscia di Ghjaddu sur les panneaux) et ses touristes visiteurs au sommet du chemin.

Carte IGN de l'Osu avec la trace aller - retour (carte Olivier Hespel) Ci-contre à gauche la carte IGN de l'Osu avec la trace du parcours aller - retour du 08/05/2021.

Lire la suite...

mercredi 25 août 2021

Vidéos d'André Ortuno

Le livre d'André Ortuno, "Corse, terre d'eau" C'est avec plaisir que j'ai reçu des nouvelles d'André Ortuno avec qui j'avais noué des contacts canyoning en 2007 et publié un article contenant certaines de ses vidéos de l'époque.

Il a évolué de plus en plus vers la montagne depuis cette époque et, avec trois enfants, ne peut plus se permettre de multiplier les activités. Par contre, il continue la photographie et les vidéos et s'est muni d'un drone pour les enrichir...

Il a produit dernièrement de superbes vidéos qu'il a mises en ligne sur You Tube et que je vous propose de regarder dans la suite de cet article !


Lire la suite...

dimanche 27 juin 2021

Le trail du Cavu du 20/06/2021

Vidéo de 6'39"
Trail du Cavu 2021

Une deuxième édition du trail Altore "Off" a eu lieu dans la vallée du Cavu Dimanche dernier 20 juin 2021 !

"Off", parce que limité en nombre de participants (99), parcours gardé secret jusqu'au départ, pas de chronométrage, pas de classement. Mais un beau parcours dont l'organisation était assurée par Altore Corsica avec ses deux organisateurs, Paul Piris et Olivier Coquillard, déjà en place l'année dernière.

Le départ a eu lieu vers 06h45 au Parc-Aventure A Tyroliana à l'entrée de la piste du Cavu et a réuni 45 concurrents qui se sont élancés sur une boucle sauvage et un tracé inédit encore plus reculé et technique que l'an passé : 28km de distance avec un dénivelé d'environ 1.200m D+/D- démarrant au Parc-Aventure A Tyroliana. L'itinéraire a longé la rive droite du Cavu (PR3bis) jusqu'à Ranuchjaghja, puis a emprunté le sentier d'A Ranedda (PR6) pour rejoindre la piste de Luviu en direction du pont de Figa, a dévalé ensuite une sente de chasse jusqu'à la Sainte-Lucie, puis remonté sur la rive gauche jusqu'au pont de Figa Bona, puis sur la piste de Mela pour démarrer le chemin du Carciara, aval (HR21) puis amont (HR22) et rejoindre par la branche haute du Carciara le GR20 et le refuge de Paliri, point haut du parcours (1.055m). Le retour s'est effectué par un tronçon de GR20 pour retrouver l'arrivée du chemin de Paliri (HR31) en utilisant ce sentier pour la descente, enchaîné ensuite avec la piste de Mela et le pont de Figa Bona à nouveau pour traverser la Sainte-Lucie à la grande vasque-cascade, remonter la piste annexe et le sentier de Sapara Guardata, la piste de Luviu en descente jusqu'à Funtana Russa où se trouve le départ du sentier menant directement au Ponti di Marionu, traversé vers le sentier de la rive gauche (PR3) et l'arrivée en face du Parc-Aventure.
Un parcours complexe, exigeant, inédit (chemins et sentiers sont tous des créations ou restaurations récentes de l'association "A Punta Bunifazinca"), sans doute sans équivalent sur l'île !

Carte IGN de la vallée du Cavu avec l'itinéraire du trail du 20/06/2021 et les postes d'orientation Photo 3D de la vallée du Cavu avec l'itinéraire longitudinal du trail du 20/06/2021 et les postes d'orientation Vous pouvez visualiser le parcours sur la gauche avec la carte IGN (avec les postes d'aiguillage) et sur la droite la photo 3D du secteur (avec les postes d'aiguillage).
Vous noterez bien que ce parcours emprunte, sur sa partie haute, la boucle Carciara - Paliri objet de la randonnée de notre article précédent !

Les organisateurs, Paul Piris et Olivier Coquillard Affiche Altore Trail "Off" 2ème édition pour la course du 20/06/2021 Cette année, le sans faute a été réussi par l'organisation, malgré des conditions météo pas très propices (une heure de pluie à partir de 6h du matin, rochers trempés dans la brèche) : 45 compétiteurs, 1 seul abandon, pas de concurrent perdu, aucun accident ou blessure, bénévoles en place à l'heure, balisage sans faille, serre-files au top, rubalises enlevées, organisation arrivée et repas/boissons nickel, ...
Pour mémoire, le vainqueur de ce trail a été Sylvain Court, champion du monde 2015, qui nous a fait le parcours en 3h03' en donnant à tous l'impression qu'il se baladait ! Emoticone

Merci aux adhérents d'A Punta Bunifazinca, d'A Tyroliana et à tous les partenaires de cet événement, ainsi qu'à tous les bénévoles qui ont participé à la préparation de l'itinéraire, l'entretien des sentiers, le balisage du parcours, l'organisation de l'évènement, l'assistance médicale (merci à Laurent Garric, notre médecin, et aux auxiliaires médicaux), la sécurité, l'aiguillage des concurrents, les ravitaillements, ...

Lire la suite...

Boucle Carciara - Paliri mai 2021

Sur le raccourci GR20 : fond  de vallée  de Frassiccia entre Pta Bunifazinca et Calanca Murata (photo Olivier Hespel) L'exploration du ravin de Carciara a pris plusieurs années à l'association "A Punta Bunifazinca" avec 1°) la remontée du lit du ravin lui-même, 2°) l'exploration des rives, 3°) la découverte des différents tronçons du chemin entre le ruisseau de Peru et la confluence Velacu/Carciara et 4°) la reconstitution du trajet du téléphérique. Au vu de la configuration du ravin et l'exploration des différents affluents, Frassiccia et Velacu, il ne restait plus que la branche Carciara - Paliri à remonter depuis la confluence Velacu jusqu'à rejoindre le GR20 dans les environs du refuge.
Ce fut chose faite courant avril 2021 avec la découverte d'une suite du chemin d'exploitation du Carciara au-delà des caseddi le long de cette branche, en rive droite du ruisseau qui permit de mener à bien la jonction souhaitée en restaurant cet ancien sentier dont seule la partie finale n'était pas bien marquée.

N'ayant pu participer à cette restauration, l'occasion d'aller visiter ce chemin restauré m'en fut donnée par la visite d'Olivier à Sainte-Lucie début mai 2021 : nous avons évidemment mis ce parcours dans notre agenda en projetant de le faire en montée jusqu'au refuge de Paliri et de redescendre, après un court tronçon de GR20, par le chemin de Paliri restauré en septembre 2019.
C'est le Vendredi 7 mai que nous avons pu nous mettre en route vers la vallée du Cavu pour boucler cet itinéraire.

Carte IGN du Carciara avec la trace de la boucle Carciara - Paliri Ci-contre à gauche la carte IGN Carciara - Paliri avec la trace GPS du parcours depuis le parking 4x4 praticable pour mon RAV4.

Lire la suite...

dimanche 21 février 2021

Corse sauvage en 2020 et news insulaires

L'ancien chemin de Luviu restauré vers le haut Voici l'article, traditionnel en début de chaque année, récapitulant les statistiques du Site et du Blog "Corse sauvage" durant l'année 2020 et donnant quelques nouvelles les plus récentes possibles de l'île et de ce que nous y avons fait.

Toujours beaucoup de temps consacré aux activités de l'association "A Punta Bunifazinca" avec une année 2020 qui n'a pourtant pas permis de faire ce que nous voulions entre les "confinements", "déconfinements", "couvre-feux", "reconfinements", "interdictions de déplacements", "fermeture des commerces non essentiels" (toutisme, restauration, hôtellerie, ...), "masques" en ville de Porto-Vecchio et "gestes barrières" à tous les étages ! Malgré cela, quelques réalisations notables : restauration de l'ancien chemin de Luviu (PR7) jusqu'au réservoir de la piste de Luviu à 980m d'altitude (à compléter par le chemin des crêtes jusqu'aux bergeries), création d'un nouveau sentier en RD du Cavu afin de compléter le PR3 en boucle, multiples travaux d'entretien, signalisation et balisage, etc...

Cette année 2020, pour ces raisons de contraintes sanitaires, des randonnées quasiment complètement réalisées dans la vallée, en dehors de quelques-unes sur le littoral Sud-Est.

Comme les années précédentes, les chiffres des statistiques de consultation sont complétés des éléments de l'année sur mes activités en Corse, ainsi que quelques nouvelles de l'île à travers des contacts ou des consultations Internet :

Lire la suite...

dimanche 14 février 2021

Canyon et monolithe de Lora

Vidéo de 5'20"
Canyon de Lora

Pour voir en Plein Ecran, cliquer sur Agrandissement en Plein Ecran

Un article déjà publié sur le site de l'association A Punta Bunifazinca fin 2020 mais qu'il est intéressant de publier aussi sur ce blog puisqu'il se rapporte à un parcours constituant une randonnée très originale et très intéressante dans la vallée du Cavu !
L'article décrit une randonnée improvisée en trois tronçons (départ du canyon de Lora, monolithe de Lora et aller - retour jusqu'au GR20) effectuée en solo le 3 décembre 2020 durant le deuxième confinement du Covid-19 en France. Le canyon de Lora avait déjà été décrit dans un article de ce blog en remontée ravinisme, mais, cette fois-ci, c'est une approche par le haut jusqu'au départ du canyoning et une visite du monolithe rocheux qui surplombe ce départ qui sont à l'ordre du jour !

Départ vers 11h20 au parking à l'extrémité de la piste de Radichedda, après le réservoir d'eau, montée à la crête de Lora en empruntant l'ancienne sente de chasseurs, bien démaquisée en 2018 par un moniteur local en vue de l'utiliser pour du canyoning, descente plein Sud sur la suite de cette sente sur la crête jusqu'à approcher le monolithe rocheux remarquable à son extrémité et virage à droite (Ouest) pour descendre rejoindre les vasques supérieures du canyon. De là, une descente - montée A/R jusqu'au seuil rocheux caractéristique qui marque le début du canyoning avec le premier rappel peu après. Pause-déjeuner de 20mn le long des vasques supérieures avant de retourner au sentier de Radichedda en effectuant une visite assez poussée du monolithe au passage (pas réussi à l'escalader !). Comme il restait suffisamment de temps avant la fin de la journée, j'en ai profité pour faire un aller - retour jusqu'au GR20 (en une heure pile) pour améliorer la "cardio" bien entamée par le re-confinement et revenir sur ce sentier que je n'avais plus parcouru depuis longtemps...
L'ensemble de la balade : 5,3km, 530m de dénivelé positive et négative, entre 420 et 700m d'altitude, de 11h20 à 15h00 avec 3h20 de marche effective. De quoi se remettre du "confinement"...

Carte IGN du secteur Radichedda - Niffru - Lora avec la trace de la boucle du 03/12/2020 Photo 3D du secteur Radichedda - Niffru - Lora avec la trace de la boucle du 03/12/2020 et les tracés montée/descente du canyon de Lora Vous pouvez regarder la carte IGN à gauche et la photo 3D à droite avec le tracé de cette boucle parcourue en moyenne vallée du Cavu. La photo 3D comporte aussi le tracé du canyoning possible (recommandé en avril - mai) et le contournement des cascades supérieures quand on le fait en ravinisme à la montée.

Lire la suite...

lundi 31 août 2020

Encore le Covid-19...

Courbe des décès journaliers France au 04/06/2020 Bon, dernier article sur ce sujet, car, comme on dit, IL Y EN RAS LE BOL !

Nous sommes sortis du confinement depuis mi-mai dernier, soit 3 mois et demi, et comme je le prévoyais dans mon article précédent, Covid-19, fin de partie !, nous n'en voyons pas la fin et la France, avec bien d'autres pays occidentaux, ne fait que paniquer sur un risque de reprise de l'épidémie, une "deuxième vague" !

Pour essayer de se rendre compte de la véracité de cette nouvelle vague et mesurer l'importance relative de cette pandémie par rapport aux situations épidémiques grippales annuelles habituelles et d'autres pandémies historiques, quels éléments peut on examiner pour essayer d'examiner des éléments comparables ?
Il suffit de se souvenir que la grippe NE SE TESTE PAS (pas de cas !), NE FAIT PAS L'OBJET D'UN COMPTAGE SPECIFIQUE DE DECES (ni hospitalisations, ni réanimations,...) et qu'il n'est donc pas possible de se référer à un recensement France Santé Publique ou autre comme base de comparaison. En fait, l'impact des grippes annuelles est seulement mesuré par l'excès de mortalité que ces grippes engendrent chaque année dans le comptage officiel des décès annuels français enregistrés par l'INSEE.
Alors, que donne donc le Covid-19 dans ce recensement INSEE ?

Chacun peut consulter aisément les tableaux de décès journaliers INSEE, d'autant plus aisément que, cette année, l'INSEE publie des tableaux depuis mars 2020 avec les décès journaliers (cumulés) 2020 et les équivalents 2018 et 2019, ce qui permet une comparaison immédiate (voir les courbes dans la suite de l'article) et le calcul des surmortalités.
Ensuite, il est simple d'en tirer quelques déductions et d'effectuer quelques calculs signifcatifs pour obtenir les principales conclusions :

  • La mortalité quotidienne en 2020 était "normale" jusqu'au 15/03, s'est significativement écartée de la "normale" 2018/2019 à partir du 16/03 jusqu'au 30/04 et est redevenue "normale" à partir de 01/05 jusqu'au 20/07, date actuelle de fin d'enregistrement du fichier INSEE
  • Cet excès de mortalité se calcule ainsi : + 23.044 décès (+ 28,9%) par rapport à 2018, + 26.978 décès (+ 35,5%) par rapport à 2019.
    on est tout de même largement en dessous des 30.000 décès attribués au Covid-19 à cette date (de nombreux décès sont attribués faussement au Covid dans TOUS les pays)
  • 25.000 décès est deux fois une grippe standard, mais à peine plus que la grippe 2017 dont la surmortalité a été de 20.000 décès
  • On est bien loin, dans le monde et en France, des mortalités de la grippe espagnole de 1919 (50 millions de morts dans le monde en l'absence d'antibiotiques), de la grippe asiatique de 1957 (2 millions de morts selon l'OMS dans le monde et de 20 à 100.000 morts en France pour 3 fois moins d'habitants) et de la grippe de Hong-Kong de 1968 (1,2 millions de morts dans le monde et 32.000 morts en deux mois en France pour 2 fois moins d'habitants)
  • Par curiosité, je me suis amusé à faire les mêmes calculs avec les départements des Bouches-du-Rhône (13) et Paris (75) : comme souligné par Didier Raoult, il y a un énorme décalage entre les deux départements avec un excès de mortalité 2020 de 96% pour Paris et seulement 24% pour BDR par rapport à 2018/2019. Quelle en est l'explication ?

Avec les constatations précédentes, on peut se demander pourquoi les pays occidentaux ont accordé autant d'importance politique et médiatique à cette pandémie, qui, à part le fait que le virus est nouveau et inconnu, ne présente aucun aspect apocalyptique et ne semble nécessiter guère plus de protection que nos grippes habituelles. Le monde a passé sans masques, sans tests, sans arrêt de ses activités et sans battage médiatique, les pandémies précédentes plus graves de 1957 et 1968 ! Quant à la deuxième vague, on la cherche pour le moment en vain dans les chiffres de létalité/mortalité...

Lire la suite...

jeudi 23 juillet 2020

Le trail du Cavu du 19/07/2020

Vidéo de 4'53"
Trail du Cavu

Comme annoncé dans notre précédent article, un trail "off" a eu lieu pour la première fois dans la vallée du Cavu Dimanche dernier 19 juillet 2020 !

"Off", parce que limité en nombre de participants (99), parcours gardé secret jusqu'au départ, pas de chronométrage, pas de classement. Mais un beau parcours dont l'organisation était assurée par Altore Corsica avec deux organisateurs, Paul Piris et Olivier Coquillard, déjà bien aguerris à ce type d'organisation grâce au "Trail des falaises" de Bonifacio auparavant.

Le départ a eu lieu à 06h30 au Parc-Aventure A Tyroliana à l'entrée de la piste du Cavu et a réuni une soixantaine de concurrents qui se sont élancés sur une boucle sauvage et un tracé inédit : 27km de distance avec un dénivelé d'environ 1.800m D+/D- démarrant au Parc-Aventure A Tyroliana, longeant les deux rives du Cavu (PR3) jusqu'au Ponti di Marionu, puis les deux rives de la Sainte-Lucie pour rejoindre le pont de Figa, remontant le Chemin du Finicione RG (HR11) jusqu'à Bocca di Castedducciu, traversant Bocca Calva (et son arche) - Monte Calva, puis redescendant au Parc-Aventure par les bergeries de Luviu, le Chemin de Luviu (PR7) et le sentier de Denis/Martine (PR2).

Carte IGN du parcours du Trail du Cavu 2020 avec kilométrage et postes d'aiguillage Photo 3D du parcours du Trail du Cavu 2020 avec postes d'aiguillage Vous pouvez visualiser le parcours sur la gauche avec la carte IGN (avec km et postes d'aiguillage) et sur la droite la photo 3D du secteur (avec postes d'aiguillage).

Paul-André Colombani, député du secteur, et Paul Piris, co-organisateur Le 1er adjoint de la commune en visite du trail avec Vincent Péchereau, célèbre animateur sportif local L'organisation a fait pratiquement un sans faute (voir petites erreurs plus bas) sur toute la journée qui s'est terminée par l'arrivée des concurrents en rive gauche du Cavu et rafraîchissements et ravitaillement en cet endroit. A noter les visites du député local, Paul-André Colombani, et d'un représentant de la nouvelle municipalité de Zonza/Sainte-Lucie qui se sont intéressés à ce type d'évènement susceptible de dynamiser ce fond de vallée déserté et de diversifier les activités au-delà de la baignade et du "patauging".
Pour mémoire, le vainqueur de ce trail a été Noël Giordano, un des tous meilleurs trailers insulaires, qui nous a fait le parcours en 2h24 en shuntant involontairement l'arche de Bocca Calva et le sommet du Monte Calva où il a devancé les aiguilleurs qui n'ont pu lui indiquer le bon parcours...

Merci aux adhérents d'A Punta Bunifazinca, à A Tyroliana et à tous les partenaires de cet événement, ainsi qu'à tous les bénévoles qui ont participé à la préparation de l'itinéraire, l'entretien des sentiers, le balisage du parcours, l'organisation de l'évènement, l'assistance médicale, la sécurité, l'aiguillage des concurrents, les ravitaillements, ...

Lire la suite...

jeudi 16 juillet 2020

Premier Trail dans la vallée du Cavu Dimanche prochain 19/07/2020

Canyon de Lora : le mouflon vers le monolithe caractéristique Une première dans la vallée du Cavu avec l'organisation d'une course à pied, faisable en style trail ou en rando rapide, qui permettra à quelques dizaines de participants inscrits (59 à ce jour) de parcourir et de visiter quelques-uns des merveilleux sites du Haut-Cavu et d'étonner les mouflons qui s'y aventurent toujours plus bas.

L'organisation est assurée par Altore Corsica avec deux organisateurs qui se sont déjà frottés auparavant au "Trail des falaises" de Bonifacio et qui ont annoncé l'évènement sur le site de trail incontournable en Corse, Krono Corsica avec une page consacrée à ce trail (Altore Trail - Off).

La page Krono.corsica avec Altore Trail - Off Vasque du Finicione Le principe de la course comporte pas mal d'aspects inhabituels :

  • Parcours original via pistes, sentiers, chemins et hors pistes dans la moyenne et haute vallée du Cavu : ce parcours est secret et ne sera dévoilé aux concurrents que le matin de la course
  • Distance de 25 à 30km et dénivelé positif approchant les 2000m : ce trail s'adresse donc à des concurrents aguerris, compte tenu des difficultés et du caractère sauvage et engagé de certains secteurs
  • Pas de chronométrage, pas de classement et des inscriptions limitées à 99 participants !
  • Départ à 06h30 Dimanche matin 19/07 près du Parc-Aventure A Tyroliana en rive droite du Cavu et arrivée identique mais sur l'autre rive
  • Les arrivées seront sans doute échelonnées entre 10h et 14h selon le niveau des concurrents :il y aura sans doute une limite de temps intermédiaire pour éviter aux concurrents de bivouaquer...

A Punta Bunifazinca et A Tyroliana sont partenaires de cet événement et aideront l'organisation en ce qui concerne boissons, ravitaillements, sélection du parcours, aiguillage des coureurs, etc...

Il est encore temps de s'inscrire, il reste 40 places !

Lire la suite...

jeudi 04 juin 2020

Covid-19, fin de partie !

Courbe des décès journaliers France au 04/06/2020 Sortie du confinement en France depuis le 11 mai 2020 ! Bien entendu, le principe de précaution à la française fait que ce "déconfinement" est progressif et que nous ne sommes pas prêts d'en voir la fin...
Certaines entreprises (hôtels, restaurants, bars, événementiel, etc...) n'en verront d'ailleurs sans doute pas la fin car elles seront mortes bien avant !

Dans la lignée de l'article précédent, Covid-19, fin de partie ! et, de mon côté, toujours dans l'impossibilité de reprendre les activités de randonnée, voici une mise à jour au 4 juin des courbes de cas et décès (rapportés par million d'habitants) de divers pays ayant adopté des stratégies différentes :

  • France, Espagne, Belgique et Italie avec des confinements lourds et stricts
  • USA et Brésil avec des stratégies variées selon les états
  • Royaume-Uni et Pays-Bas avec des confinements retardés
  • Allemagne/Autriche avec tests et confinements limités
  • Suède sans aucun confinement
  • Japon, Corée du Sud et Philippines représentatifs des pays asiatiques

A noter que ces courbes sont actualisées en permanence sur Our World in Data et que la date initiale du 4 juin pour cet article sera modifiée au fur et à mesure du temps qui passe.
On constate que TOUS les pays occidentaux ayant plus ou moins confiné (Suède incluse)ont des courbes proches avec des formes semblables, aussi bien pour les cas que pour les décès. Par contre, les pays ayant testé, isolé et traité (Pays asiatiques et Allemagne/Autriche) ont les meilleurs résultats.
On peut donc en déduire que :
- le mode de confinement (ou son absence comme pour la Suède) n'a quasiment eu aucune influence sur les courbes !
- la bonne stratégie était évidemment celle du dépistage/isolement/traitement : elle permet de ne pas arrêter complètement l'activité du pays et donne de bien meilleurs résultats en terme de décès...
- les courbes en cloche qui se montraient début mai ont maintenant atteint leur plus bas et montrent que l'on est à la fin de l'épidémie, à l'exception du Brésil (et des pays d'Amérique du Sud) où le pic n'a pas encore été atteint.
Comme début mai, ce sont les pays ayant adopté le confinement le plus strict qui ont eu le plus grand nombre de décès par million d'habitants (Belgique, Italie, France, Royaume-Uni), la Suède étant au niveau de la France SANS confinement...

Lire la suite...

lundi 04 mai 2020

Covid-19, fin de partie ?

Courbe des décès journaliers France au 04/05/2020 Toujours en confinement en ce 4 mai 2020 et dans l'impossibilité de continuer ses activités de randonnée, il ne reste plus qu'à parler du Covid-19.
Voici donc un article présentant les courbes actualisées en permanence des cas et décès dans quelques principaux pays européens ayant adopté des stratégies différentes :

  • France, Espagne et Italie avec des confinements lourds et stricts
  • Royaume-Uni et Pays-Bas avec des confinements retardés
  • Allemagne avec tests et confinements limités
  • Suède sans aucun confinement

On constate que TOUS ces pays ont des courbes proches avec des formes semblables, aussi bien pour les cas que pour les décès.
On peut donc en déduire deux résultats :
- le mode de confinement (ou son absence comme pour la Suède) n'a eu aucune influence sur les courbes !
- les courbes en cloche semblent montrer que l'on approche de la fin de l'épidémie et que ces pays vont peut-être rejoindre bientôt les pays asiatiques (avec, malheureusement, une bien moindre efficacité)
Par contre, bizarrement, ce sont les pays ayant adopté le confinement le plus strict qui ont eu le plus grand nombre de décès par million d'habitants (Italie, France, Royaume-Uni)...

Cet article est à mettre en relation avec l'article précédent...

Lire la suite...

lundi 13 avril 2020

Réflexions confinées iconoclastes !

Nombre de décès cumulés par million d'haitants par jour après dix décès Le "CONFINEMENT" est un épisode particulier qui, normalement, n'a aucun rapport avec la Corse et ce Blog... Sauf qu'il se trouve qu'il m'a bloqué sur le continent, m'a laissé dans l'incapacité de rejoindre mon domicile principal à Sainte-Lucie et empêche toutes les activités nature concernées par ce Blog, y compris les miennes. Il faut imaginer ce que sont les activités nature en région parisienne !

Ainsi, quand on a eu la malchance de se faire coincer par le "confinement" sur le continent et l'honnêteté de ne pas suivre l'exemple de ces urbains qui ont fui en masse leur domicile pour aller se confiner chez les ruraux, il ne nous reste plus d'autre occupation qu'à REFLECHIR !
En particulier, à une question qu'aucun journaliste ne pose JAMAIS (entre autres) qui est celle de l'efficacité du "confinement" et des PREUVES qui lui sont associées...

Avec pas mal de temps à perdre pour réfléchir, voici quelques pistes de réflexion proposées dans la suite de cet article :

Lire la suite...

- page 1 de 13