Icone Blog Corse sauvage : retour Accueil

A Filetta - Rex Tremendae

Titre page Carte satellite de la Corse : Plan Site/Blog

vendredi 27 janvier 2017

Capellu - Capelluciu en boucle depuis Bitalza

Capellu depuis le sommet de Capellucciu Premier article de l'année 2017 consacré, avec pas mal de retard, à une randonnée en Cagna réalisée avec Olivier en octobre 2016 avec l'ascension des deux sommets les plus notables autour de Bitalza, Capellu et Capellucciu (localement Capeddu et Capedducciu avec prononciation d au lieu de l).

Une sortie qui s'est finalement révélée plus sauvage que ce à quoi je m'attendais (un sentier de montée jusqu'au pied du Capellu) et deux sommets finalement assez alpins, en contradiction avec la réputation de la Cagne...

Carte de la région de Bitalza en Cagne avec les sommets proches de Capellu et Capellucciu Pour suivre plus facilement les détails de l'article, vous trouverez ci-contre, à gauche, la carte de la région de Bitalza avec les sommets de Capellu et Capellucciu à l'Ouest et le tracé de la boucle parcourue le 4 octobre 2016.

Lire la suite...

mercredi 23 juillet 2014

Hameaux ruinés de l'Extrême Sud

Hameau de Pruna : 3ème grande maison ruinée Encore un peu d'archéologie, pas trop lointaine puisqu'il s'agit de retrouver les premières maisons à étages corses qui datent du XVIIIème siècle. Malheureusement, les hameaux que constituaient ces belles demeures sont souvent oubliés et difficiles à retrouver entre absence de sentier et enfouissement par le maquis !

Le même contact Internet indiqué dans l'article sur le Castellu di Nota m'a permis de visiter deux hameaux de ce genre, oubliés dans les environs de Porto-Vecchio et dont Paul avait pu m'indiquer les informations permettant d'y accéder.
En y ajoutant le site de Pastricciola, hameau de belles bergeries au Sud de la Cagna, c'est trois hameaux ruinés que j'ai pu visiter en juin et juillet derniers :

Chacun de ces hameaux est décrit dans l'article qui suit avec photos, cartes et informations d'accès qui permettront à ceux qui s'intéressent à ce type de patrimoine d'aller les visiter, avec tout le respect qu'ils méritent...
Compte tenu du peu d'informations (quasiment aucune !) que j'ai pu obtenir sur l'histoire de ces trois hameaux, espérons que des insulaires ou historiens cultivés pourront intervenir sur ce blog et nous donner un résumé de l'histoire de l'un ou l'autre de ces différents patrimoines.

Lire la suite...

jeudi 11 octobre 2012

La Cagne pour les Nuls

Plaine d'Uovacce : la plaine vers l'Est depuis vers la grotte-bergerie Une récente visite en Cagne pour refaire le parcours normalement bien connu de la boucle Naseu - Plaine d'Uovacce - Bocca di Monaco - Naseu ainsi qu'un tour complet de la plaine d'Uovacce m'a permis de finir de tester le dernier état des traces de la région après les dégâts occasionnés par les tempêtes de l'hiver 2011-2012 qui ont fait beaucoup de ravages en Corse-du-Sud. L'article qui suit permettra donc de donner les dernières informations sur ce parcours et, à cette occasion, de faire un point assez exhaustif sur les traces cairnées que l'on peut parcourir en Cagna...

Vous pourrez trouver ci-dessous les différentes parties de l'article consacrées aux thèmes précisés ci-dessus :

Carte de Cagne Centre avec Naseu, la plaine d'Uovacce et Bocca di Monaco Ci-contre, à gauche de la page, vous pouvez visualiser la carte de la boucle décrite dans sa réalisation du 17/08/2012.

Lire la suite...

samedi 22 septembre 2012

Boucle en Cagne par Malpaseu - Uovacce - Apaseu

Dans la traversée de la Combe de Malpaseu : sapinières La littérature et les topos de montagne corse s'étendent assez peu sur ce mystérieux massif du Sud Corse qu'est la Cagne. Seul Michel Fabrikant, encore lui, a osé en faire une description un peu plus étoffée dans son "Guide des Montagnes corses". Quelques extraits : "Cette région recèle, au creux secret de ses vallons et surtout dans la grande combe plate qui longe l'Arête de Partage sur son versant NW, une belle forêt de sapins centenaires. D'énormes blocs moussus, des clairières couvertes d'un gazon tendre, des ruisselets aux eaux limpides composent un décor romantique et quelque peu insolite, dont le charme est accentué par la solitude totale qui règne en ces lieux... On ne peut parler ici d'un itinéraire bien défini : chacun choisira le sien dans ce terrain confus et compliqué mais dépourvu d'obstacles majeurs. La traversée NE-SW (ou vice versa) de la combe boisée mentionnée plus haut dans le cadre, par exemple, d'une traversée Col de Funtanella - Col de Monaco est l'une des solutions les plus intéressantes... La marche, dans ce terrain assez particulier, n'est pas des plus rapides et il faut compter environ 2h pour aller du Col de Funtanella à la plaine d'Ovace. On pourrait gagner près de 1/2h en contournant la combe boisée par le NW, dans un terrain plus facile. On passe alors à la bergerie d'Apaseu."

Malgré une bonne connaissance de Cagna, je dois dire que je n'avais encore jamais eu l'occasion de traverser cette "combe boisée" : une trace cairnée devait normalement y mener, soit depuis Uovacce, soit depuis l'W de Bocca di Funtanella, mais je ne l'ai jamais trouvée (ne l'ayant d'ailleurs jamais vraiment cherchée !). Carte de la Cagna centrale avec la tracé de la boucle Malpaseu - Apaseu à partir de Bitalza Comme Gérard Olivero m'avait envoyé un relevé de la trace GPS de sa traversée de cette combe, que je baptiserai "Combe de Malpaseu" par analogie avec le nom du chaos rocheux qui la borde, le séjour de Dominique en cette première semaine de juillet était une occasion d'essayer cette traversée à deux en la complétant d'un retour par Apaseu. Avec ainsi un itinéraire bouclant les deux traversées de l'arête décrites par Michel Fabrikant telles que vous pourrez les retrouver en consultant la carte de la Cagna centrale sur la gauche de la page...
Nous avons démarré ce périple le matin du Jeudi 5 juillet 2012 avec le temps estival habituel de la Corse à cette époque de l'année, grand beau sans nuage...

Lire la suite...

samedi 24 mars 2012

Divers parcours oubliés 2010-2011

Bloc sommital de l'Uomu di CagnaAvec un nombre d'activités en forte hausse sur le terrain corse depuis 2009 et une flemme croissante pour les relater sur le Blog, il me reste pas mal de parcours 2010/2011 que je n'ai pas encore eu le temps de décrire sur Internet.

En voici quatre d'entre eux, du domaine de la randonnée et de la balade aquatique, qui présentent suffisamment d'intérêt pour justifier d'en donner quelques informations :

Comme mes souvenirs des parcours indiqués ci-dessus se sont obligatoirement un peu estompés dans ma mémoire, il n'en sera pas donné une relation narrative aussi exhaustive qu'habituellement, mais, plutôt, un résumé de chacun avec les principales caractéristiques et informations importantes à retenir !

Lire la suite...

mardi 05 juillet 2011

Canyon du Vivaghju

Cascade du 2ème rappel de 40mRestons dans le domaine du canyoning, mais cette fois-ci le vrai, avec ce canyon méconnu de Cagne qu'est le canyon du Vivaghju, un vrai ravin, insolite et inattendu dans cette région !

Sur la lancée du séjour à Sainte-Lucie de François, qui avait envie de terminer son parcours insulaire par un canyon local alors qu'il n'avait plus pratiqué cette activité depuis longtemps et que nous avions simplement répété la descente aquatique du ruisseau de Sainte-Lucie objet du précédent article, je lui ai proposé de réaliser le canyon le plus méridional de l'île... C'est ce canyon du Vivaghju que j'avais déjà descendu plusieurs fois... mais cela faisait une éternité puisque mon dernier parcours datait de la fin des années 1990 !

C'est donc le Samedi 25 juin dernier que nous nous sommes décidés à aller visiter cette petite perle d'A Cagna, très peu parcourue, en déroulant les trois étapes suivantes :

Lire la suite...

jeudi 17 septembre 2009

Trek Campumoru - Sainte-Lucie de PV : Des rivages du Sartenais à la montagne de Cagne (2 - La montagne perdue & 3 - Le retour épineux)

Les chaos d'Apaseu Suite de l'article précédent relatant la traversée de la Corse méridionale que nous avons réalisée dans sa totalité, François et moi-même, en juin dernier.
Cette fois-ci, c'est moi qui prends la plume souris en attendant que François soit de retour de sa retraite landaise et qu'il reprenne le boulot d'écriture. Emoticones

Nous en étions restés à l'arrivée à Pianottoli marquant la fin de la troisième et dernière étape littorale, Roccapina - Pianottoli, et la bifurcation plein Est vers la montagne de Cagna. C'est le moment où Nicole préfère nous abandonner de crainte des galères et des errances habituelles dans cette région. Emoticones. Nous profitons de la voiture, retrouvée à Pianottoli, pour nous faire transporter directement à San Gavinu (di Cagna !), en shuntant sans honte le cheminement de peu d'intérêt des pistes agricoles entre Pianottoli et ce village au pied de la montée "A Cagna"... Emoticones

Lire la suite...

jeudi 13 août 2009

Traversée de la Cagne : Giannuccio - Vignalella (Bernard AUBERT)

Grotte-bergerie d'Ovace Après une période intense d'inactivité, le Blog "Corse sauvage" essaie de se sortir de la léthargie imposée par l'absence habituelle de disponibilité des nouveaux retraités, partagés entre restructuration de leur vie personnelle et familiale d'une part, et intensification de leur agenda réorienté vers des loisirs de pur hobby !

Comme solution pour couper court à l'absence d'articles en juillet, je n'ai trouvé comme stratagème que de faire travailler les autres..., en l'occurrence Bernard Aubert, personnage fort sympathique que j'ai rencontré récemment, accompagné de sa femme, à Bavella et qui m'avait fait le plaisir de me dire qu'il connaissait "Corse sauvage" et qu'il le trouvait très réussi. Lui aussi est un récent immigré en Corse et habite Sartène : on risque donc de se retrouver régulièrement sur les massifs du coin, Bavella et Cagna, et pas seulement sur Internet !

Bernard avait envie depuis longtemps de réaliser la traversée de la Cagne et ce fut chose faite début juillet dernier, sans sa femme sur le point d'accoucher mais avec un ami québécois, Steff, qui a trouvé les sangliers corse plus farouches que les orignaux canadiens... Beau périple entre Giannuccio et Vignalella, réalisé dans la journée du 3 juillet dernier en 10 h de marche effective, deux jours après mon propre passage lors de notre trek Campumuru - Sainte-Lucie de Porto-Vecchio où nous avons aussi traversé la Cagne entre San Gavinu et le col de Bacinu les 30 juin et 1er juillet ! C'est le compte-rendu de sa traversée que je vous propose de lire ci-dessous, accompagné des photos du parcours illustrant bien l'ambiance particulière de cette étrange région...

Avec mes remerciements à Bernard pour cette contribution à "Corse sauvage", même s'il m'assure que le site lui a fourni beaucoup d'infos pour cette traversée, et avec tous mes voeux de bonheur à la nouvelle petite Aubert, Lisa, qui est arrivée fin juillet dernier, et à ses heureux parents. Emoticones

Lire la suite...

dimanche 07 septembre 2008

Encore des randonnées estivales juillet 2008 (Dominique TREILLARD)

I Pozzi di Renusu Le blog et le site Corse sauvage m'apportent des contacts fréquents "hors ligne" avec des visiteurs qui préfèrent me contacter par messagerie Internet plutôt que via le blog afin de me demander des informations complémentaires en vue, par exemple, de préparer leurs prochains parcours ou d'obtenir des précisions et des conseils.
Dominique Treillard fut un de ces contacts début juin dernier avec un message me demandant des précisions pour préparer des parcours en Cagne, vers Tova et les Pinzi Corbini, ainsi que le Monte Renosu... Au passage, d'ailleurs, il me demandait des explications sur la possibilité de bivouaquer dans le Parc : je l'avais rassuré en lui expliquant que les limitations du bivouac près des refuges n'étaient valables que pour le GR 20 pour cause de surfréquentation, mais nos aventures récentes avec les sbires du refuge de Ciottulu di I Mori montrent que cette histoire de bivouac est un VRAI problème ! On aurait pu aussi se retrouver sur Bavella la 2ème semaine de juillet, mais les dates ne collaient pas...
Néanmoins, je pus lui donner les quelques précisions attendues et l'inciter à apporter une contribution à ce site en nous envoyant le compte-rendu de son périple : ce qu'il a fait gentiment...
Et voici le résultat de tout cela, raconté par ses soins et illustré par ses photos ! En complément de son commentaire tout chaud sur le Blog à son retour...

Lire la suite...

samedi 14 juin 2008

Randonnées printanières en mai 2008 : 2) Nouvelles aventures en Cagne

Le couloir d'accès à la crête de Compolelli à gauche de la Punta Chantara 1091 m (?) Reprise des aventures en Cagne dont notre position sur la presqu'île de Pianottoli-Caldarellu en ce printemps 2008 favorisait l'accès ! Emoticones
Les trois randonnées que nous avons pu caser en Cagne durant ce dernier séjour m'ont permis de renforcer ma connaissance de la région et de constater que dans ce coin, "rien n'est simple, tout se complique"... Emoticones En effet, les parcours en Cagne du printemps 2007, décrits dans l'article l'article de mai 2007 sur ce même Blog au retour d'errances vers Uovacce et Apaseu, avaient été assez efficaces et avaient pu me permettre de collecter pas mal d'informations rapportées dans les commentaires (commentaire n°4) avec les compléments explicatifs du type "La Cagne pour les Nuls". Il n'y a qu'à lire la suite de ces commentaires cette année, ainsi que la nouvelle carte détaillée mise à jour avec les informations recueillies en mai dernier, pour me ranger moi-même parmi les Nuls ayant du mal à bien appréhender cette zone !
L'originalité de ce massif est qu'il cache bien son jeu : ses formes avachies, son altitude peu élevée, son absence de dénivelé et de ravins d'envergure, etc... tendent à ce que le randonneur en sous-estime la complexité et la difficulté de ses itinéraires. Mais il n'y a que quatre ou cinq sentiers dignes de ce nom en Cagne et le reste des parcours doit se réaliser au gré de traces cairnées instables ou totalement hors sentiers, ... mais la difficulté de l'inclinaison des pentes est ici remplacée par la traîtrise de la couverture végétale et rocheuse, de type d'effondrement (!), qui y rend la progression désespérément lente, ... mais le brouillard et les nuages prennent souvent place vers 1000 m d'altitude sur ces plateaux et sommets et rendent l'orientation, d'habitude déjà délicate, complètement impossible,... Bref, un massif peu commun avec son lot d'aventures et de galères hors de proportion avec sa réputation (ou son absence de réputation) touristique...Emoticones
Voici donc, par le menu, le récit des trois périples "humiliants" que j'ai pu caser durant ce dernier séjour et les conséquences que j'ai pu en tirer :

  1. La boucle (déjà faite) Naseu - Uovacce - Monaco - Naseu
  2. La crête de Compolelli
  3. La traversée Bitalza - San Gavinu

L'exploration de traces allant à l'opposé de ce que j'imaginais, un "but" sur une trace déjà réalisée, 3 heures perdues à chercher un cairn évident à 50 m de ma dernière bonne position connue, et deux retraites stratégiques sur des sentiers explorés en vain pour cause d'oubli,... voilà les "sanctions" essuyées au cours de ces trois parcours qui vous ramènent illico à la posture d'humilité que vous n'auriez jamais dû abandonner !

Lire la suite...

samedi 29 septembre 2007

Randonnées estivales en juillet 2007 : 3) Cuscione et Cagna

Sur le sentier entre les cols d'Arjetu et de Morello : Punta Furcuta Voici le troisième article consacré aux randonnées de cet été en Corse, avec la deuxième partie du séjour en juillet dernier prolongeant la première partie dans le Filosorma déjà racontée dans les articles précédents et le trek Laoscella/Scaffone. Cette fin de vacances devait se dérouler à partir d'un camp de base à Propriano (Pruprià), situé dans un hôtel en bord de mer, avec improvisation totale de nos randonnées sur place. Principe de base : on choisit un site de séjour et on réfléchit sur site à ce que l'on va faire.

En l'occurence, ce coup-ci, ce furent :

  • Une randonnée culturelle à Cala di Conca par la piste "carrossable" venant de la D21, agrémentée des visites des sites préhistoriques d'Alo Bisuje, du menhir de Vacil Vecchju et du dolmen de Bizzicu Rossu
  • Une randonnée littorale de Campumoru à Cala d'Arena que je connaissais déjà, mais pas Nicole
  • Deux randonnées en boucle sur le plateau du Cuscione, une avec Nicole depuis le centre de ski de fond de Quenza et une en solo passant par le sommet de l'Alcudina que je n'avais pas encore réalisé
  • Deux randonnées en Cagne, une avec Nicole de Bitalza à Bocca di Funtanella et une en solo de Vignalella à Apaseu

Ce sont les parcours sur le Cuscione et en Cagna qui seront relatés dans la suite de cet article...

Lire la suite...

jeudi 19 juillet 2007

Bitalza - Funtanella

De Bitalza à Bocca di Funtanella via Arjetu et Morello

Lire la suite...

vendredi 25 mai 2007

Randonnées printanières en mai 2007 : 2) Région de Cagne

Chaos rocheux d'Apaseu Après cette série de randonnées dans la région d'Ota (en fait avant, dans la chronologie de notre séjour !), une randonnée encore très sauvage dans la région de Cagne, réalisée à partir des bergeries de Naseu.
Pour des raisons inexplicables, j'adore presque autant la Cagne que le Filosorma, alors que les deux ambiances sont fondamentalement différentes et, dans ces conditions moins chaudes qu'en été, aller en Cagna durant ce séjour printanier m'avait paru indispensable. La baie de Figari et la presqu'île de Pianottoli-Caldarellu constituant un camp de base idyllique, nous nous sommes installés à l'hôtel U Libecciu, les pieds dans l'eau et dans un coin désert : on se demande pourquoi les gens vont aux Seychelles alors qu'il suffit d'une heure et demie d'avion pour Figari, puis 10 minutes de voiture pour se retrouver sur la plage de San Giovanni, avec sable blanc et kyrielles de rochers granitiques grimpables, dont seule la couleur (plus rouge) différe de ceux des Seychelles... Et, en plus, vous avez droit à une superbe tour génoise à visiter à quelques mètres, la tour de Caldarellu, que vous aurez bien du mal à trouver sur d'autres îles soi-disant exotiques... Emoticones

Bref, difficile après cela de se payer une heure de voiture pour monter aux bergeries de Naseu par une piste qui, bien qu'assez longue, reste pour le moment étonnament carrossable (d'où une heure seulement !)... Emoticones

Lire la suite...

mercredi 09 mai 2007

Naseu - Funtanella via Uovacce/Apaseu

Traversée de Naseu à Bocca di Funtanella via Apaseu

Lire la suite...