Icone Blog Corse sauvage : retour Accueil

A Filetta - Rex Tremendae

Titre page Carte satellite de la Corse : Plan Site/Blog

Mot-clé - bergerie

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 01 septembre 2015

Raid Filosorma juin 2015 - J2

Le premier ressaut du ravin de la Solitude que nous ne franchirons pas dans ces conditions aquatiques ! Ci-dessous, la relation de la deuxième journée de notre raid de juin dernier avec les gros morceaux de ce raid que sont les remontées de Ghjarghje Rosse (Combe Rouge) et du ravin de la Solitude (Ghjarghja Minuta)...
Ainsi qu'indiqué dans l'article précédent, l'idée initiale de cette étape était une boucle avec remontée de la Combe Rouge, traversée de Bocca a u Purtellu jusqu'à Bocca Tumaginesca, et descente du Ravin de la Solitude pour boucler le parcours. C'est d'ailleurs pour cela que nous avons bivouaqué la veille si haut dans la Cavichja pour raccourcir au maximum les 12 heures minimum de parcours de cette boucle. Mais, moins de deux semaines seulement après l'accident du GR20 dans I Cascettoni qui fera finalement 7 morts retrouvés dans le ravin, le cirque a été fermé et le GR20 dévié et nous avions dû revoir le programme. C'est donc deux remontées (-descentes) enchaînées que nous visons ce jour-là, en nous disant que nous remonterons la Solitude jusqu'au 2ème ressaut en évitant d'aller jusqu'au pied de la cascade de 70m qui ferme le haut du ravin et où se trouve le névé où les derniers corps ont été retrouvés. Nous n'avions pas compté sur les conditions aquatiques du ravin qui allaient nous empêcher d'aller si loin...
Pour corser la fin de journée, nous avons aussi prévu de redescendre la Cavichja pour faire les bivouacs suivants à la bergerie de Saltare, plus proche de nos objectifs des prochains jours, ce qui nous obligera à redescendre le sentier de la Cavichja découvert et parcouru lors de la première journée...

Rappel du sommaire du récit de ces cinq étapes que vous pouvez ou allez pouvoir lire sur ce blog, sous la forme de quatre articles correspondant à chacune des journées passées sur le terrain, la journée du retour le Jour 5 étant cumulée avec celle de la veille :

Carte de la Cavicchja et du Saltare dans le Filosorma avec le parcours du raid le 24/06/2015 (J2)) Pour suivre plus facilement les détails de l'article, vous trouverez à gauche de cette page la carte de la partie de la vallée de la Cavichja avec le tracé du parcours dans la Combe Rouge et la ravin de la Solitude.

P.S. : compte tenu de la perte de mon appareil photo lors de la descente de Bocca di Serra Pianella, toutes les images des articles de ce raid sont des photos prises par Olivier que je lui ai empruntées !

Lire la suite...

dimanche 23 août 2015

Raid Filosorma juin 2015 - J1

Lys orangé : une fleur rencontrée en pagaille dans cette zone ! Un nouveau raid, cette fois-ci sur un terrain maintes fois abordé, le Filosorma, et sur la base d'une idée d'Olivier qui avait envisagé depuis quelques mois de faire plusieurs explorations ou parcours en étoile depuis la bergerie de Saltare ! Idée germée à partir, d'une part des nombreuses randonnées sauvages qui peuvent être tentées à partir de ce point, d'autre part sur la base d'informations d'une archéologue d'Ajaccio qui lui avait indiqué un coin vers le Capu a e Poste avec une grotte-bergerie intéressante... En outre, pour Olivier, le Filosorma n'est pas un terrain de jeux qu'il connaît bien !
Nous fîmes quand même une préparation du raid qui consista essentiellement à chercher les informations nécessaires pour remonter la Cavichja autrement que par le lit du ruisseau (seule voie que j'ai jamais trouvée et empruntée), alors que nous savions depuis longtemps qu'il existait un ancien sentier de bergers en rive gauche, et pour trouver Manghja e Beie (la grotte vers le Capu a e Poste) dont Olivier ne savait pas grand chose... Un contact avec Achille Sanroma à la Maison Forestière de Piriu nous tira d'affaire puisqu'Achille fût capable de nous donner de quoi trouver et remonter le sentier RG de la Cavichja et la trace du sentier de Manghja e Beie... Encore tous nos remerciements à lui pour ses informations qui s'avéreront suffisamment précises et détaillées pour nous tirer d'affaire ultérieurement !
Les autres péripéties avant le départ concernèrent la composition de l'équipe envisagée au préalable. De quatre prévus au départ (Olivier, Victor, Francè et moi-même), nous fûmes réduits à deux à l'arrivée à cause des défaillances de Francè pour raisons professionnelles et Victor pour raisons familiales. Et Olivier, sur la base d'échanges foireux de SMS, crût même un moment se retrouver en solo dans ce raid et fût enchanté de s'apercevoir que j'avais pu tenir jusqu'au bout...

C'est donc à deux, en final, que nous prîmes le départ de ce raid le Mardi 23 juin 2015 avec l'idée de séjourner cinq jours aux environs de la Cavichja et du Saltare...
C'est le récit de ces cinq étapes que vous allez pouvoir lire sur ce blog, sous la forme de quatre articles correspondant à chacune des journées passées sur le terrain, la journée du retour le Jour 5 étant cumulée avec celle de la veille :

La première étape relatée ci-dessous nous a permis de remonter la Cavichja jusqu'à une grotte-bergerie proche de la Piscia Vitalba au pied du Ravin de la Solitude et de la Combe Rouge (Ghjarghje Rosse), afin d'être au plus près de nos objectifs ambitieux du lendemain, Ghjarghje Rosse (Combe Rouge) et Ghjarghja Minuta (ravin de la Solitude)...

Carte de la Cavichja et du Saltare dans le Filosorma avec le parcours du raid le 23/06/2015 (J1) Pour suivre plus facilement les détails de l'article, vous trouverez à gauche de cette page la carte de la partie de la vallée de la Cavichja avec le tracé du parcours entre la prise d'eau et la grotte-bergerie en bas de la Combe Rouge vers Piscia Vitalba.

P.S. : compte tenu de la perte de mon appareil photo lors de la descente de Bocca di Serra Pianella, toutes les images des articles de ce raid sont des photos prises par Olivier que je lui ai empruntées !

Lire la suite...

jeudi 23 juillet 2015

Raid Ascu - Popolasca mai 2015 - J4 (David Abadie)

Aulnes et éboulis du haut du ruisseau de Stretta Grossa Dernier article de notre série à "suspense" relatant le raid annuel de David dans le massif de Popolasca : c'est l'histoire de la 4ème et dernière journée avec son copain Franck relatant leur retour à Asco depuis la cabane de Galghello.

Une nouvelle improvisation passant par la descente du ruisseau de Stretta Grossa pour éviter un retour trop connu et trop facile par Bocca di Serra Piana et le sentier de Pinara : toujours le souci d'éviter les sentiers et d'explorer des trajets pas ou peu connus...
Rappel du récit des quatre étapes du raid, écrit par David lui-même, que vous pouvez ou allez pouvoir lire sur le blog, sous la forme de quatre articles correspondant à chacune des journées passées sur le terrain :

Carte de la région Sud d'Ascu avec le tracé du retour de David et Franck à Ascu depuis la bergerie de Galghello Pour suivre plus facilement les détails de l'article, vous trouverez à gauche de cette page la carte de la région Sud d'Asco avec le tracé du parcours entre la cabane de Galghello et Asco.

Lire la suite...

lundi 13 octobre 2014

Le col de la pointe Traunatu 1711m en Popolasca

Au col sous la pointe Traunatu 1711m : les aiguilles autour de Cima Laggiaru Le massif de Popolasca m'est quasiment inconnu puisque je n'y ai réalisé, il y a bien longtemps, que le parcours classique de Cima a I Mori. Après les divers raids (et articles sur ce blog !) de mes amis Caro, Olivier et David, plus quelques commentaires de visiteurs indiquant de multiples possibilités dans ce massif, toutes plus compliquées les unes que les autres, je souhaitais trouver une opportunité d'y retourner...
Ce fut chose faite autour d'une idée envisagée avec Olivier à partir des renseignements fournis par Antoine Colombani, d'abord en commentaires de l'article "Randonnées caroliniennes - 2 (Caroline PAULIAN)" de janvier 2012, puis de l'article "Raid Ascu - Popolasca mai 2014 (David ABADIE)", concernant le chemin de montée ancestral d'Ascu à Vetta di Muru. Faute de carte et de trace, Olivier avait tenté de reconstruire une trace plausible à partir des explications fragmentaires d'Antoine et l'avait contrôlée avec la carte IGN et l'examen combiné de Géoportail et Google Earth avec les versions 3D proposées par ces deux sites (quand le plugin de Géoportail daigne fonctionner !).

C'est cette trace que nous étions décidés à aller reconnaître fin septembre dernier à l'issue d'une longue période météorologique pas très clémente sur la Corse qui nous avait gratifiés d'une couverture basse nuageuse tout au long du mois, particulièrement sur la côte Sud-Est de l'île...

Carte du massif de Popolasca entre Ascu et Vetta di Muru et le sommet du Traunatu avec le parcours du 28/09/14 en rouge et en pointillés roses l'itinéraire supposé vers Vetta di Muru La carte IGN sur la gauche de la page pour visualiser le tracé de l'itinéraire permettant de réaliser la partie la plus physique du parcours (de 450 à 1650m d'altitude, marqué en rouge), mais sans doute la plus facile sur le plan orientation et recherche de passages avant le tronçon non réalisé marqué en pointillés roses pour rejoindre Vetta di Muru.

Lire la suite...

lundi 10 mars 2014

Aventures archéologiques 2013

Le palatinu du Castellu di Valle Même si 2013 n'a pas été une grande année pour "Corse sauvage", elle a tout de même été l'occasion de quelques explorations archéologiques dont certaines ont été assez fructueuses. L'article ci-dessous essaie d'en résumer les principales caractéristiques avec, données dans l'ordre chronologique, tout un ensemble de précisions sur les activités correspondantes :

Lire la suite...

lundi 04 février 2013

Patrimoine oublié du Haut-Cavu

Anciennes bergeries de Lora : ruines d'une ancienne bergerie Toujours le Haut-Cavu et toujours un sujet d'archéologie en abordant cette fois-ci les autres éléments de patrimoine que l'on peut encore retrouver dans ces vallées désertées !

En effet, en dehors des vieux chemins oubliés de la région tels qu'ils ont été indiqués dans l'article précédent, il semble a priori qu'il n'y ait aucun vestige patrimonial à se mettre sous la dent en amont du pont de Marion... Mais ce n'est pas tout à fait vrai si l'on accepte d'inclure dans les vestiges patrimoniaux tous ceux qui faisaient encore partie de la vie de tous les jours il y a seulement deux ou trois siècles : églises, bergeries, pacages, charbonnières, etc... Et il suffit de consulter alors dans le détail les anciennes cartes de la région pour s'apercevoir que les cartes IGN les plus récentes, encore plus que pour les anciens chemins, sont loin de recenser les restes du patrimoine local des derniers siècles.

C'est essentiellement le Plan Terrier qui nous renseigne sur la question et l'on y trouve quatre secteurs où l'on se dit qu'il devrait rester des traces de la présence de nos anciens :

Restait encore à examiner ce qu'il subsistait de tout cela sur le terrain ! Et, surprise, des vestiges existent bien pur presque tous les éléments repérés, même si on ne trouve rien d'extraordinaire ou de spectaculaire et qui soit digne d'être fouillé plus avant...

Lire la suite...