Icone Blog Corse sauvage : retour Accueil

A Filetta - Rex Tremendae

Titre page Carte satellite de la Corse : Plan Site/Blog

Mot-clé - randonnée

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 03 avril 2016

Randonnées littorales Aleria - Ghisonaccia

Le marais de Cattolica le long du sentier de contournement par le Sud Cette fois-ci, un article plus court que d'habitude (certains ne s'en plaindront sans doute pas !), simplement pour signaler deux possibilités de randonnée littorale sur la côte entre Aleria et Ghisonaccia.

Rien d'exceptionnel, mais comme les itinéraires un peu sympathiques sur la côte Est de la Corse au Nord de Sulinzara ne sont pas légions, autant indiquer les quelques possibilités qui peuvent permettre d'occuper une demi-journée ou une pleine journée en dehors de la saison :

Carte de la région littorale Aleria - Pénitencier de Casabianda avec l'étang Del Sale Carte de la région littorale de l'étang d'Urbinu Pour suivre plus facilement les détails de l'article, vous trouverez ci-contre, à gauche, la carte de la région littorale Aleria - pénitencier de Casabianda donnant le tracé du parcours de la boucle réalisée entre le Tavignanu et le pénitencier et, à droite, la carte de la côte au Sud de l'étang d'Urbinu avec l'itinéraire en boucle parcouru entre l'étang d'Urbinu et le marais de Cattolica.

Lire la suite...

dimanche 05 avril 2015

Capu di Vegnu (Olivier HESPEL

Le Capu di Vegnu au bout de la crête en provenance de Capu Cardellu avec Paglia Orba à gauche Olivier m'a fourni cet article en me parlant de sa "trilogie" de Balagne avec Victor pour indiquer que cet article était le dernier des trois consacrés à leur périple d'Octobre 2014, après le Penne Rosse et Cima Caselle. Le terme "trilogie" me rappelant celle, célèbre en alpinisme, des trois grandes faces Nord alpines (Grandes Jorasses, Eiger et Cervin), je n'ai pu m'empêcher de faire une analogie avec cette série de courses, certes moins célèbre, qui pourrait être considérée comme une trilogie du ravinisme en Balagne !
L'ensemble de ces parcours en Balagne me semble surtout intéressant par leur diversité et leur originalité de lieux et de sites, alors que beaucoup de pratiquants doivent avoir l'impression qu'en Balagne (hors Filosorma, bien sûr !) la montagne et les sites sauvages ne se rencontrent que dans le massif de Bonifatu...

Moins difficile que les deux précédents, ce parcours reste en dehors du "Ravinisme" même s'il comporte beaucoup de hors-sentiers et quelques orientations délicates : à réserver quand même aux pratiquants suffisamment expérimentés !

Les photos sont toutes d'Olivier, dont l'appareil photo, cette fois-ci, avait mieux résisté que lors de la course de Cima Caselle...

Carte du versant Sud de la Figarella avec le tracé du parcours de la boucle de Capu di Vegnu Pour suivre plus facilement les détails de l'article, vous trouverez ci-contre, à gauche la carte avec le tracé du parcours de la boucle de Capu di Vegnu, via Capu Cardellu et Punta di Bonassa, qui est décrite, par Olivier lui-même, dans la suite de l'article ci-dessous.

Lire la suite...

vendredi 27 février 2015

Entre Pertusatu et Piantarella

Sentier Pertusatu - Cala di Labra : le sentier dans Cala di Labra Pas grand chose de nouveau à raconter aux visiteurs du Blog en ce moment à la lueur de mes activités parisiennes actuelles, mais encore quelques informations qui pourraient les intéresser de mes parcours de l'année 2014 ! En particulier, cette variante à l'un des itinéraires déjà décrits antérieurement : la randonnée côtière entre le sémaphore de Pertusatu et l'embarcadère de Piantarella... La caractéristique du parcours décrit alors était qu'il n'était pas du tout "littoral" entre le départ (le sémaphore) et la Cala di Sciumara puisqu'il empruntait une piste/sentier intérieur sans voir la côte. Je m'étais toujours demandé pourquoi nous n'avions pas essayé de suivre cette portion de côte et, en y réfléchissant, je me suis rendu compte que, lorsque nous l'avons emprunté la première fois, nous avions commencé par pousser jusqu'au phare de Pertusatu et que, faute d'avoir trouvé une suite (nous n'avions en fait essayé que la seule trace marquée sur la carte IGN de l'époque - 2010 - qui était censée descendre à la source captée de Cala di Labra), nous avions rebroussé chemin et pris l'itinéraire intérieur sans plus nous poser de questions !

Depuis, je m'étais rendu compte que certains guides de randonnées mentionnaient ce parcours en le faisant passer par un sentier côtier entre le phare et Cala di Sciumara et qu'il m'était nécessaire de le vérifier... De plus, il s'avérait que, dorénavant, la carte IGN Top 25 du coin et Géoportail indiquaient ce sentier en bord de mer qui n'existait pas sur les cartes précédentes, ni sur Géorando !

Carte du littoral Est de Bonifacio entre Pertusatu et Sperone/Piantarella Pour suivre plus facilement les détails de l'article, vous trouverez ci-contre, à gauche la carte avec le tracé du parcours entre le sémaphore de Pertusatu et l'embarcadère de Piantarella, assortie des deux variantes pour atteindre Cala di Sciumara.

Lire la suite...

dimanche 11 mai 2014

Corse "pas très sauvage" 2013

Le dispositif de rotation du moulin de la Tartagine Pour en terminer avec les randonnées 2013, pas très nombreuses, voici un résumé de quelques parcours classiques en "Corse pas très sauvage" réalisés en famille l'année dernière :

Une occasion de visiter ou re-visiter des itinéraires souvent décrits dans les guides insulaires et à la portée des randonneurs familiaux et/ou débutants...

Lire la suite...

vendredi 18 avril 2014

Guides Glénat Multi-Evasion Haute-Corse et Corse-du-Sud

Guide Glénat Multi-Evasion Haute-Corse Guide Glénat Multi-Evasion Corse-du-Sud

Un article un peu particulier cette fois-ci puisqu'il n'est destiné qu'à signaler la parution très prochaine de deux nouveaux guides de randonnée sur la Corse dans la collection des Guides Multi-Evasion de Glénat :

Comme vous pouvez le constater en visitant le site Web des Éditions Glénat, ces deux guides ont été conçus et rédigés par Charles et moi-même et il m'a semblé nécessaire d'en faire un minimum d'explication et de promotion dans la suite de cet article...

La date de parution annoncée est le 23 avril prochain (2014 !), et, donc, avec les délais d'approvisionnement des librairies depuis Grenoble (localisation des Éditions Glénat), il faudra compter une petite semaine avant de voir ces deux Guides physiquement dans les librairies de Corse et du Continent, donc début mai...
Et, en final, mes remerciements à ceux qui ont accepté de compléter nos photos pour des parcours où les miennes étaient trop anciennes : Victor Gomis, Olivier Hespel, Georges Welterlin, Arnaud Dedryvère, Bernard Lheureux, Thérèse Decroock et Thierry Faivre !

Lire la suite...

samedi 29 mars 2014

Autres balades 2013

L'oriu de Sapara Altagna Outre les aventures archéologiques racontées dans l'article précédent, voici quelques autres balades peu connues accomplies en 2013 dans le Sud de la Corse :

Carte du parcours de la montée à Punta Sant'Andria depuis Capu près de Lecci Carte des environs de Chisa avec le chemin pour monter au site de Sapara AltagnaVous pouvez consulter les deux cartes de ces randonnées et leurs itinéraires avec la carte de la région de Lecci et la Punta Sant'Andria sur la gauche et la carte de la région de Chisa avec la localisation du hameau de Sapara Altagna sur la droite de cette page.

Lire la suite...

samedi 01 mars 2014

Corse sauvage en 2013 et news insulaires

 
Les articles n'étant pas légions ces temps-ci sur le Blog, c'est avec plaisir que je reprends la souris pour l'article annuel devenu traditionnel sur les performances de Corse sauvage et les évènements de l'année passée. A l'inverse de l'année 2012, 2013 aura été pour mon compte une année blanche avec une saison bien pourrie par des problèmes de douleurs aux deux genoux que je n'avais jamais connus antérieurement. Résultats : une saison où je n'ai pu faire que des randos de moins de 4 heures et sous anti-inflammatoires ! Et, depuis décembre dernier, des douleurs permanentes à la marche même normale...

En conséquence, une année peu active pour les réalisations sur le terrain, avec, donc, moins d'articles sur ce site (heureusement qu'Olivier est venu à la rescousse dés le mois d'avril pour décrire des itinéraires originaux !). Comme, en outre, j'ai passé toute la fin d'année depuis septembre à écrire deux guides de randonnée pour la collection Multi-Evasion des Editions Glénat, en reprenant et complétant avec Charles Pujos l'édition de 2001 qui s'appelait alors Guides Libris, je n'ai eu que peu de temps à consacrer à mes site/blog "Corse sauvage"...
D'ailleurs, de fait, j'ai encore quelques articles à produire concernant les quelques réalisations que j'ai pu faire l'année dernière !

Sur le plan informatique, une année encore sans problème : pas de panne, pas d'incident, des statistiques complètes, aucune migration et des évolutions techniques limitées.
Comme les années précédentes, les chiffres des statistiques de consultation sont complétés des éléments de l'année sur mes activités en Corse, ainsi que quelques nouvelles de l'île à travers des contacts ou des consultations Internet :

L'article est illustré au début par les graphiques des visites et pages vues du site depuis 2005, ouverture du site Corse sauvage (11/2005 pour le Site et 11/2006 pour le Blog) : au 31/12/2013, en global pour Site et Blog, 670.000 visites (+ 46%) et 2.260.000 pages vues (+ 48%).
En moyenne dorénavant, plus de 1.860 visites/jour et 55.800 visites/mois, en forte hausse par rapport à 2012 ! Emoticone

Lire la suite...

vendredi 20 septembre 2013

Le Verghjellu par Scarsa a Deda (Olivier HESPEL)

Vers Scarsa a Deda, passage dans la crête de Spolettu Comme suite des aventures d'Olivier, nous avons le droit cette fois-ci à une randonnée dans la vallée la moins fréquentée du Cortenais, le Verghellu (ou Verghjellu ?), avec encore un parcours très sauvage et aventureux que l'on ne trouve que sur le prolifique site consacré aux randonnées des vallées du Cortenais : Randonnées - Nature en Centre Corse.
La vallée du Verghellu est une oasis de tranquillité et de verdure comparée aux autres vallées qui l'encadrent, Tavignanu et Restonica au Nord, Manganellu et Vizzavona au Sud. C'est la plus boisée des vallées de la région et le cours très aquatique de la rivière offre un parcours aménagé de pêche à la truite. Elle permet en outre l'accès le plus direct et le plus rapide au refuge de Petra Piana et au Monte Ritondu par Bocca di Tribali. Enfin, les deux versants Nord et Sud de la rivière abritent les nombreux vestiges des activités pastorales d'autrefois avec des restes des chemins patrimoniaux qui permettent encore d'aider à traverser les pentes pour aller visiter vieilles bergeries ruinées, abris sous roches et cols de transhumance abandonnés.

C'est le versant Nord qu'Olivier nous propose de visiter ci-dessous, avec encore une fois de nombreuses anciennes bergeries au programme, Recciu, Campu a u Prete et Quercetu et le mystérieux passage de Bocca di Scarsa a Deda utilisé pour boucler ce parcours d'environ 6h, réservé encore une fois aux randonneurs expérimentés et habitués aux (non-)sentiers corses.

Carte du Verghellu avec la boucle par Scarsa a Deda Vous pouvez consulter la carte sur la gauche de la page pour visualiser le tracé d'Olivier durant le parcours de cette boucle pastorale.

Lire la suite...

lundi 06 mai 2013

Divers orii et sites de Corse-du-Sud

Chaos de Valle di Scopa : oriu n°1 L'année 2012 nous avait permis de nous frotter à une première expérience de recherche et de visite d'oriu dans la région au Nord de Monacia d'Aullène, avec l'Oriu de Grussettu, qui nous avait montré que ces orii étaient rarement faciles à trouver, d'une part, et qu'ils étaient le plus souvent situés dans des sites intéressants et sauvages, d'autre part. C'est avec ces idées en tête que nous nous sommes remis en chasse, Nicole et moi, au début de l'année 2013 en profitant d'une période hivernale insulaire extraordinairement clémente sur le plan météorologique !
C'est encore avec l'aide d'Internet que j'avais pu recenser une série de cibles potentielles facilement accessibles depuis Sainte-Lucie : des sites comme Ma Corse, le site de Jean-Marie Vergès, Randophotocorse, les informations de l'"Associu d'i Monacci" de Monacia que l'on trouve via le Blog d'Aullène, Balades et petites randonnées en Corse : les orii, qui est une partie du site de Mathieu Nivaggioni, etc...

Tout cela nous a permis de découvrir (ou re-découvrir pour certains) quelques abris sous roches assez exceptionnels, ainsi que d'autres monuments patrimoniaux proches, occasions de balades vers des sites très agréables pour occuper des demi-journées lors de périodes où l'on ne peut ou veut pas aborder des randonnées plus longues et plus difficiles. Avec, en outre, la possibilité, évidente puisque situées dans des lieux proches les uns des autres, de coupler ces mini-randonnées entre elles pour occuper une journée complète :

Et, pour rappel :

Pas de récit détaillé dans cet article qui résume avec photos, carte des itinéraires (souvent utiles !) et descriptions succinctes des parcours relativement simples et courts, même si la recherche de ces sites patrimoniaux n'a pas toujours été facile pour nous, tant les informations sur leurs situations et accès sont rares et incomplètes...

Lire la suite...

vendredi 16 novembre 2012

Compléments au Corsica Trek 2012 (Hubert MARCHADIER)

L'anse du Fazzio La suite de l'article consacré à notre trek annuel, le "Corsica Trek", qui nous amène, Nicole et moi-même, à nous joindre à ce groupe de randonneurs toulonnais emmenés par François qui vient tous les ans faire une cure de randonnées insulaires en début de saison.

Après le trek lui-même, tel que décrit dans l'article précédent, il y eut une semaine complémentaire consacrée à des randonnées littorales en Corse du Sud auxquelles François voulait initier ses amis. Finalement, nous y ajoutâmes de la montagne en allant visiter la brèche de Carciara et la crête Samulaghja - Quercitella en compagnie d'Eckard qui nous avait rejoint en fin de séjour...

C'est encore Hubert qui s'est chargé de la description des premières randonnées auquelles il avait pu participer avec Alix (à lire en mauve) et c'est moi-même qui complète les dernières randonnées que seuls les Despax et Eckard ont pu réaliser...

Vous pourrez accéder directement ci-dessous aux différentes parties de l'article consacrées à ces randonnées complémentaires :

Randonnées complémentaires du 19 au 24 juin 2012

Et, pour rappel, les différentes étapes de notre "Corsica Trek" décrites dans l'article précédent :

Trek du Col Saint-Georges à Cartalavonu du 12 au 16 juin 2012

Vous trouverez au début de chaque parcours la carte du parcours et les résultats des enregistrements GPS de François, en km de parcours et m de dénivelé calculés par Visugpx et Gpx-view. Avec toutes les réserves requises, notamment sur les dénivelés : il semble tout de même qu'Hubert se soit montré un peu large sur le kilométrage des deux premières étapes.

Crédits photos :

Hubert Marchadier, François Despax, Corse sauvage

Lire la suite...

Corsica Trek 2012 (Hubert MARCHADIER)

La troupe sur un sentier historique vers Focicchia durant la 2ème étape Avec beaucoup de retard, voici le premier article consacré à notre trek annuel, finalement intitulé "Corsica Trek", qui nous amène, Nicole et moi-même, à nous joindre à ce groupe de randonneurs toulonnais emmenés par François qui vient tous les ans faire une cure de randonnées tranquilles en Corse durant la période insulaire la plus propice, celle de mai - juin.

Cette année, c'était en juin pour un trek original de cinq jours combinant des étapes avec variantes des Mare a Mare Centre et Sud et, consécutivement, une semaine complémentaire consacrée à des randonnées littorales en Corse du Sud auxquelles François voulait initier ses amis. Finalement, il n'y eut pas que des randonnées littorales puisque nous en avons profité pour visiter aussi la brèche de Carciara et la crête Samulaghja - Quercitella en compagnie d'Eckard qui nous avait rejoint en fin de séjour...

En ce qui concerne la narration du trek et des premières randonnées littorales, c'est Hubert qui s'en est chargé avec sa verve habituelle déjà expérimentée l'année dernière pour le Corsica Trek 2011. C'est en mauve que vous lirez sa prose dans les écrits qui suivent...

Vous pourrez accéder directement ci-dessous aux différentes parties de l'article consacré au trek lui-même :

Trek du Col Saint-Georges à Cartalavonu du 12 au 16 juin 2012

Pour des raisons de clarté et de pagination Internet, c'est dans l'article suivant que vous trouverez les différentes randonnées complémentaires réalisées en Corse méridionale à l'issue du trek :

Randonnées complémentaires du 19 au 24 juin 2012

Vous trouverez au début de chaque parcours la carte du parcours et les résultats des enregistrements GPS de François, en km de parcours et m de dénivelé calculés par Visugpx et Gpx-view. Avec toutes les réserves requises, notamment sur les dénivelés : il semble tout de même qu'Hubert se soit montré un peu large sur le kilométrage des deux premières étapes.

Crédits photos :

Hubert Marchadier, François Despax, Corse sauvage

Lire la suite...

jeudi 11 octobre 2012

La Cagne pour les Nuls

Plaine d'Uovacce : la plaine vers l'Est depuis vers la grotte-bergerie Une récente visite en Cagne pour refaire le parcours normalement bien connu de la boucle Naseu - Plaine d'Uovacce - Bocca di Monaco - Naseu ainsi qu'un tour complet de la plaine d'Uovacce m'a permis de finir de tester le dernier état des traces de la région après les dégâts occasionnés par les tempêtes de l'hiver 2011-2012 qui ont fait beaucoup de ravages en Corse-du-Sud. L'article qui suit permettra donc de donner les dernières informations sur ce parcours et, à cette occasion, de faire un point assez exhaustif sur les traces cairnées que l'on peut parcourir en Cagna...

Vous pourrez trouver ci-dessous les différentes parties de l'article consacrées aux thèmes précisés ci-dessus :

Carte de Cagne Centre avec Naseu, la plaine d'Uovacce et Bocca di Monaco Ci-contre, à gauche de la page, vous pouvez visualiser la carte de la boucle décrite dans sa réalisation du 17/08/2012.

Lire la suite...

samedi 22 septembre 2012

Boucle en Cagne par Malpaseu - Uovacce - Apaseu

Dans la traversée de la Combe de Malpaseu : sapinières La littérature et les topos de montagne corse s'étendent assez peu sur ce mystérieux massif du Sud Corse qu'est la Cagne. Seul Michel Fabrikant, encore lui, a osé en faire une description un peu plus étoffée dans son "Guide des Montagnes corses". Quelques extraits : "Cette région recèle, au creux secret de ses vallons et surtout dans la grande combe plate qui longe l'Arête de Partage sur son versant NW, une belle forêt de sapins centenaires. D'énormes blocs moussus, des clairières couvertes d'un gazon tendre, des ruisselets aux eaux limpides composent un décor romantique et quelque peu insolite, dont le charme est accentué par la solitude totale qui règne en ces lieux... On ne peut parler ici d'un itinéraire bien défini : chacun choisira le sien dans ce terrain confus et compliqué mais dépourvu d'obstacles majeurs. La traversée NE-SW (ou vice versa) de la combe boisée mentionnée plus haut dans le cadre, par exemple, d'une traversée Col de Funtanella - Col de Monaco est l'une des solutions les plus intéressantes... La marche, dans ce terrain assez particulier, n'est pas des plus rapides et il faut compter environ 2h pour aller du Col de Funtanella à la plaine d'Ovace. On pourrait gagner près de 1/2h en contournant la combe boisée par le NW, dans un terrain plus facile. On passe alors à la bergerie d'Apaseu."

Malgré une bonne connaissance de Cagna, je dois dire que je n'avais encore jamais eu l'occasion de traverser cette "combe boisée" : une trace cairnée devait normalement y mener, soit depuis Uovacce, soit depuis l'W de Bocca di Funtanella, mais je ne l'ai jamais trouvée (ne l'ayant d'ailleurs jamais vraiment cherchée !). Carte de la Cagna centrale avec la tracé de la boucle Malpaseu - Apaseu à partir de Bitalza Comme Gérard Olivero m'avait envoyé un relevé de la trace GPS de sa traversée de cette combe, que je baptiserai "Combe de Malpaseu" par analogie avec le nom du chaos rocheux qui la borde, le séjour de Dominique en cette première semaine de juillet était une occasion d'essayer cette traversée à deux en la complétant d'un retour par Apaseu. Avec ainsi un itinéraire bouclant les deux traversées de l'arête décrites par Michel Fabrikant telles que vous pourrez les retrouver en consultant la carte de la Cagna centrale sur la gauche de la page...
Nous avons démarré ce périple le matin du Jeudi 5 juillet 2012 avec le temps estival habituel de la Corse à cette époque de l'année, grand beau sans nuage...

Lire la suite...

samedi 15 septembre 2012

Boucle Bucchinera - Croce - Frauletu au Cuscionu

Traversée Frauletu-Giavingiolu : remontée du Giavingiolu L'idée de refaire un tour sur le Cuscionu et d'y emmener Dominique dans la foulée de notre randonnée à Punta di Quercitella m'était venue de notre trek de juin dernier : nous avions réalisé une traversée du Cuscionu directement entre les bergeries de Bassetta et Bucchinera sans passer par les pistes en empruntant un sentier peu marqué rejoignant le ruisseau de Frauletu. L'idée était de faire une boucle à partir du Centre de ski de fond désaffecté de Bucchinera passant par les bergeries de Frauletu en utilisant et améliorant cette traversée où nous avions eu quelques difficultés à trouver le départ du sentier en question. D'ailleurs, je comptais bien me passer du sentier et rejoindre le ruisseau de Frauletu en suivant le ruisseau d'I Pozzi qui part des bergeries.

Carte du Cuscionu avec le parcours de la boucle Bucchinera - Croce - Frauletu - Bucchinera Finalement, par hasard comme on le verra plus loin, nous avons fait encore mieux en remontant un autre ruisseau le Giavingiolu et en rendant la traversée encore plus directe... Regardez donc sur la gauche de la page le tracé du parcours final que nous avons effectivement réalisé ce jour-là.
En outre, le Cuscionu permettait à Nicole de nous accompagner à un moment où elle voulait éviter des randonnées avec trop de dénivelé. C'est ainsi que nous nous sommes retrouvés tous les trois au parking de Bucchinera le Mercredi du 04/07/2012 pour démarrer ce parcours improvisé.

Lire la suite...

lundi 23 juillet 2012

Etang d'Urbinu et forêt de Pinia

Marais de Pozzo Sale, sous-étang d'UrbinuPour changer un peu des randonnées littorales habituelles que nous avons toutes faites et refaites sur le Sud de la Corse, nous avions décidé début juin dernier de visiter l'étang d'Urbinu et la forêt qui le borde au Sud, la bien connue forêt de Pinia.
Cela nous permettait de sortir de Porto Novo, des Tre Padule et de la côte SW que nous avions pas mal répétés et d'ajouter une randonnée littorale à notre actif sur cette côte sableuse orientale si peu propice à la randonnée. L'étang d'Urbinu (U Stagnu d'Urbinu) est une lagune maritime située sur la côte orientale de la Corse qui constitue avec ses 750 hectares le deuxième plus grand étang de Corse après Biguglia. C'est grossièrement un carré de 4km de côté, lagunaire par son cordon littoral Est dénommé Foce de Fierascuti, bordé de marais de tous les côtés et propriété du Conservatoire du Littoral. Alimenté par les ruisseaux de Frassone et Funtana Vecchja, il communique avec la mer par un grau d'une dizaine de mètres de large, artificiellement entretenu, et sert économiquement à l'ostréiculture et la mytiliculture. Pinia est une forêt littorale surtout composée d'une pinède maritime se mélangeant aux chênes verts ou laissant la place à un maquis dense et riche, agrémentée de petits marais. Elle est bordée de 3,5km de belles plages de sable. Actuellement propriété du Conservatoire, elle a échappé au plus grand projet immobilier de Corse (20.000 lits par la SETCO), finalement abandonné face à l'hostilité locale !

Lire la suite...

dimanche 15 juillet 2012

Les Tre Padule de Suartone

Padule n°1, la plus à l'EstLes Tre Padule de Suartone, sur la commune de Bonifacio, sont une réserve naturelle récemment constituée (2000) pour protéger un habitat méditerranéen particulièrement rare : les mares temporaires qui présentent la particularité d’alterner suivant la saison une période sèche et une période inondée. Ces "padule" sont ainsi considérées par les scientifiques comme des « joyaux floristiques » particulièrement précieux. La faune est caractérisée par des petits crustacés qui ont développé des stratégies de survie étonnantes. Enfin les mares constituent des sites de reproduction privilégiés pour de nombreux amphibiens. Cette réserve est actuellement gérée par l'Office de l'Environnement de la Corse (OEC)
Situées près de la côte SE au Sud de Rondinara, sur un plateau de 218 hectares, ces mares constituent un lieu de balade privilégié quand elles sont en eau et permettent de parcourir des randonnées en boucle couplant la visite de la réserve avec celle du littoral voisin, superbe, sauvage et doté de petites criques désertes fort sympathiques pour la baignade.

Cet article vous donnera ci-dessous une idée des paysages que peuvent constituer ces Padule, en montrant bien la différence entre les périodes sèches et humides, et décrira quelques exemples de parcours en boucle réalisables dans cette micro-région.
Pour plus d'informations, vous pouvez consulter l'article de Stantari sur "Les mares temporaires" à consulter en plein écran (icônes pour feuilleter, zoomer, passer en plein écran,...).

Lire la suite...

samedi 11 février 2012

Le sentier de Sari à Capeddu/Sainte-Lucie

Sentier Capeddu-Sari : arrivée en vue de Punta BatarchjoneRetour à la randonnée classique avec une petite virée dans ma micro-région sur un vieux sentier pas encore oublié, le chemin allant des bergeries de Capeddu, situées sur le GR20 entre Conca et Paliri, et le village de Sari, juste au-dessus de Sulinzara.
Pourquoi avoir rajouté Sainte-Lucie dans le titre de l'article ? Tout simplement parce que les bergeries de Capeddu sont des ruines facilement accessibles depuis Sainte-Lucie et la haute vallée du Cavu en moins d'une heure de marche et que c'est donc un itinéraire à pied possible entre les deux villages... même s'il est sans intérêt entre Sainte-Lucie et Tagliu Rossu et qu'il y a une bonne partie de piste forestière ensuite !

Pour des raisons pratiques liées à l'organisation d'une longue navette de véhicules, le parcours de ce sentier a été réalisé en deux morceaux en oubliant le tronçon Sari - Monte Santu - Pascialella que nous connaissions depuis longtemps en tant que chemin d'accès au site d'escalade de Sari. Nous l'avons donc parcouru avec accès aux deux extrémités et randonnée en aller-retour jusqu'à Bocca d'Alzetta Longa, col intermédiaire du sentier :

Oui, je sais, l'organisation de cet article n'est pas conforme à la chronologie des parcours, mais cela me semble plus logique de décrire le sentier dans ce sens en partant de Sainte-Lucie...

Lire la suite...

dimanche 01 janvier 2012

Sentes de chasseurs du Haut-Cavu

Canyon de Niffru : le mouflon du Niffru Pour terminer l'année, quelques petits parcours, faciles à randonner, difficiles à trouver, qui peuvent intéresser des randonneurs dans le Haut Cavu s'ils veulent sortir des sentiers battus (il n'y en a pas par ici sauf les vasques du pont de Marion !) et ne pas galérer dans le maquis de basse altitude ou les ravins chaotiques... Comme dans beaucoup de régions de montagnes corses de basse altitude, le Haut Cavu comporte des "sentes de chasseurs" secrètes, visiblement peu parcourues, gardées à l'écart de la vue du simple randonneur, et qui permettent de profter de lieux autrement inaccessibles. Nullement marquées sur les cartes IGN, à quelques exceptions près dont la redoutable "sente de chasseurs" du retour du canyon de Petra Pinzuta au-dessus de Conca, ces sentes discrètes constituent un réseau de pénétration du maquis corse de premier ordre quand on les connaît, c'est-à-dire quand on y a été initié. Avec l'aide de Dumé Martinetti et le hasard de mes recherches, j'en avais trouvé et utilisé plusieurs à l'occasion des prospections archéologiques décrites dans la série d'articles du blog consacrée à ce sujet et j'avais pu en apprécier la bonne fortune.

En me disant qu'il en existait certainement aussi dans la région du Haut Cavu (ruisseaux de Sainte-Lucie, de Mela, massif de San Martinu), je me suis mis à ouvrir un peu plus les yeux que d'habitude (c'est pas difficile !) lors de mes promenades en espérant en découvrir quelques-unes. Pour cela, il me semblait que les lieux les plus propices à leur point de départ étaient les fins de pistes carrossables et je m'obligeais à en explorer quelques-unes courant octobre dernier...
Bingo ! J'en trouvais trois, dont une seule déjà connue, vers la fin de la piste menant au réservoir au NW de Punta Radichella dans le massif de San Martinu. Et c'est la description des parcours et sites que visitent ces trois sentes de chasseurs qui va être l'objet de l'article ci-dessous...

Lire la suite...

vendredi 23 décembre 2011

Bocca di Fumicosa et crête Samulaghja-Quercitella

Bocca di Fumicosa : vers Punta di Ferru dans une brume complète - Le col mérite bien son nom ce jour-là !!)Ayant déjà rajouté cette randonnée classique du "Col des Fumées" au site Corse sauvage, il serait peut-être temps de relater la dernière montée que j'ai effectuée en Octobre 2011 dans cette région Sud de Bavella, toujours aussi sauvage et aussi peu fréquentée !
Un petit goût d'été indien en cette période automnale 2011 où le climat bascule généralement à l'instable en Corse : cette année, toujours pas de pluie depuis avril dernier sauf quelques rares petits orages, beau temps tous les jours et chaleur confortable à 25/27°C en milieu de journée...
Dans une improvisation coutumière, je m'étais décidé, après un lever tardif Emoticone, à aller faire une petite exploration de la crête Samulaghja-Quercitella dans l'espoir de pouvoir réaliser ultérieurement la traversée complète Bavella - Castellucciu. Cela me permettait aussi d'aller refaire un tour à Bocca di Fumicosa par le versant Argazavu que je n'avais fait qu'une fois avec les enfants il y a bien longtemps. En général, je ne passe par ce col que lors de mes nombreuses traversées de la Crête des Terrasses et n'y viens jamais par la voie "normale" que je vais décrire ici : cf. l'article du Blog Randonnées estivales 2008 : les courses sur Bavella et le topo du site Crête des Terrasses...
Et c'est ainsi que je me suis retrouvé à 12h20 en ce Jeudi 13 octobre, prêt à aller affronter le Col des Fumées, à l'entrée de la piste d'Argazavu (que j'avais vu notée Capellini sur certains topos en me demandant où ce nom avait été trouvé ?), 500m après l'épingle à cheveux située après l'hippodrome de Viseu sur la route montant de Zonza au col de Bavella...

Lire la suite...

mercredi 08 juin 2011

Trek Corte - Piana du 8 au 13 mai 2011 (François DESPAX & Hubert MARCHADIER)

Crêtes de Marignana : vue des crêtes entre Capu di Santa Degna et Capu a e MacenuleDébut tardif de la saison de printemps pour mon compte avec un retour retardé en Corse pour diverses raisons familiales et une reprise des activités qui démarre avec la participation à un trek organisé par François (Despax) qui nous emmenait de Corte à Piana par des variantes du Mare a Mare Nord. Je dis "nous", car ce trek, normalement pas trop dur, permettait la participation de Nicole qui pouvait enfin espérer m'accompagner en dehors des galères habituelles...

Au menu, cinq étapes pour rallier Piana, dont l'étape Marignana - Piana par "les crêtes" célèbrée par de nombreux topos et guides, et une ou deux journées supplémentaires dans la région Porto - Piana pour terminer avant le retour... Et l'accompagnement d'un groupe de huit toulonnais, habituels compagnons de randonnée du Lundi de notre organisateur varois !

Pour décrire ce trek, pas besoin de me mettre à contribution, puisque deux récits écrits me furent envoyés à l'issue de cette superbe semaine de randonnée qui s'est déroulée selon une météo comme on en connaît rarement durant les mois de mai insulaires :

  • La première émane de François lui-même, organisateur en chef et principal guide sur le terrain (texte en bleu et à gauche dans le corps de l'article)
  • La seconde provient d'Hubert Marchadier qui, accompagnée de son épouse, faisait partie comme nous (Nicole et moi-même) de ceux qui n'avaient pas réalisé la première partie du trek, Moriani - Corte, en 2010 (texte en rouge et à droite dans le corps de l'article)

J'ai jugé intéressant d'accoler ces deux textes en deux colonnes tout au long de l'article afin que vous puissiez mieux profiter des deux versions de ce périple...

Laissant donc agir ma paresse naturelle, je laisse ici la plume à nos deux rédacteurs-journalistes !

Crédits photos :

Hubert Marchadier, François Despax, Pierre Broche, Corse sauvage

Lire la suite...

- page 1 de 2