Icone Blog Corse sauvage : retour Accueil

Barbara Furtuna - Tota Pulchra Es Maria

Titre page Carte satellite de la Corse : Plan Site/Blog

Mot-clé - printanières

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 14 juin 2008

Randonnées printanières en mai 2008 : 2) Nouvelles aventures en Cagne

Le couloir d'accès à la crête de Compolelli à gauche de la Punta Chantara 1091 m (?) Reprise des aventures en Cagne dont notre position sur la presqu'île de Pianottoli-Caldarellu en ce printemps 2008 favorisait l'accès ! Emoticones
Les trois randonnées que nous avons pu caser en Cagne durant ce dernier séjour m'ont permis de renforcer ma connaissance de la région et de constater que dans ce coin, "rien n'est simple, tout se complique"... Emoticones En effet, les parcours en Cagne du printemps 2007, décrits dans l'article l'article de mai 2007 sur ce même Blog au retour d'errances vers Uovacce et Apaseu, avaient été assez efficaces et avaient pu me permettre de collecter pas mal d'informations rapportées dans les commentaires (commentaire n°4) avec les compléments explicatifs du type "La Cagne pour les Nuls". Il n'y a qu'à lire la suite de ces commentaires cette année, ainsi que la nouvelle carte détaillée mise à jour avec les informations recueillies en mai dernier, pour me ranger moi-même parmi les Nuls ayant du mal à bien appréhender cette zone !
L'originalité de ce massif est qu'il cache bien son jeu : ses formes avachies, son altitude peu élevée, son absence de dénivelé et de ravins d'envergure, etc... tendent à ce que le randonneur en sous-estime la complexité et la difficulté de ses itinéraires. Mais il n'y a que quatre ou cinq sentiers dignes de ce nom en Cagne et le reste des parcours doit se réaliser au gré de traces cairnées instables ou totalement hors sentiers, ... mais la difficulté de l'inclinaison des pentes est ici remplacée par la traîtrise de la couverture végétale et rocheuse, de type d'effondrement (!), qui y rend la progression désespérément lente, ... mais le brouillard et les nuages prennent souvent place vers 1000 m d'altitude sur ces plateaux et sommets et rendent l'orientation, d'habitude déjà délicate, complètement impossible,... Bref, un massif peu commun avec son lot d'aventures et de galères hors de proportion avec sa réputation (ou son absence de réputation) touristique...Emoticones
Voici donc, par le menu, le récit des trois périples "humiliants" que j'ai pu caser durant ce dernier séjour et les conséquences que j'ai pu en tirer :

  1. La boucle (déjà faite) Naseu - Uovacce - Monaco - Naseu
  2. La crête de Compolelli
  3. La traversée Bitalza - San Gavinu

L'exploration de traces allant à l'opposé de ce que j'imaginais, un "but" sur une trace déjà réalisée, 3 heures perdues à chercher un cairn évident à 50 m de ma dernière bonne position connue, et deux retraites stratégiques sur des sentiers explorés en vain pour cause d'oubli,... voilà les "sanctions" essuyées au cours de ces trois parcours qui vous ramènent illico à la posture d'humilité que vous n'auriez jamais dû abandonner !

Lire la suite...

dimanche 01 juin 2008

Randonnées printanières en mai 2008 : 1) Randonnées littorales Sud-Ouest Corse

Le magnifique site de Tre Padule avec un de ses étangs au-dessus de Rundinara A quelle région de Corse rattacheriez-vous la photo de présentation de cet article ? A un lac d'altitude ? A un étang littoral lagunaire du SW ou de l'E de l'île ? Notre dernier séjour en Corse au mois de mai nous a permis de découvrir ce site inattendu, juste sur le plateau au-dessus de la baie de Rundinara, endroit touristique majeur de la région de Porto-Vecchio où je ne me hasarde jamais en été !
Encore un séjour sur l'île en cette période printanière propice à ces randonnées en bord de mer si agréables en cette saison, avec l'agrément du maquis en fleur, et si délicates en période estivale quand la chaleur caniculaire les rend souvent pénibles et épuisantes :

  1. Randonnée Figari - Pont de Ventilegne
  2. Randonnée La Tonnara - Capu di Fenu - Bocca d'Arbia
  3. Boucle Rundinara - Tre Paduli - A Tavonata

Les deux premières randonnées m'ont permis de boucler la visite complète du littoral SW corse de Campumuru à Capu di Fenu que j'avais entamée depuis ces deux dernières années (même si cette partie la plus Sud est certainement beaucoup moins intéressante et spectaculaire que les parties précédentes) et de découvrir ce petit bijou de la réserve des Tre Padule avec de magnifiques "cala" secrètes toutes proches ! Des randonnées faciles, propices à la pratique en famille, mais intéressantes et avec un vrai caractère sauvage (même en été...) qui leur donne droit d'accès à ce site !

Addendum : Pour en remettre une couche sur ce groupe corse extraordinaire dénommé A Filetta : il est passé cette semaine à Paris au théâtre l'Européen, les deux soirées du 27 et 28 mai 2008, à l'occasion de ses trente ans et de la sortie de son 13ème album, Bracanà !
Encore un grand moment d'émotion, partagé par 200 personnes environ les acclamant debout à la fin du concert et découvrant leurs dernières nouveautés majeures, comme 1901, chant à la mémoire de deux Géorgiens nés en cette année, Alilo, chant de Noël géorgien magnifique, et des chants issus du Via Crucis (la passion du Christ) comme Dies Irae, Benedictus, Beati, ... qui vous donneraient envie de venir tous les jours à la messe si on pouvait les y entendre...

Voici quelques extraits des nouveautés que l'on peut écouter sur leur dernier album, Bracanà :

CD A Filetta - Bracana

Lire la suite...

jeudi 31 mai 2007

Randonnées printanières en mai 2007 : 3) Randonnées littorales Ouest Corse

Le magnifique site de Muchju Biancu avec ses dunes de sable blanc Un séjour en Corse au mois de mai est propice, en situation météorologique normale, à des randonnées en bord de mer délivrées des fortes chaleurs estivales ... et, donc, pas question de passer ce séjour printanier sur l'île sans y caser quelques randonnées littorales sauvages !

En route donc pour les bords de côtes au Nord de la baie de Figari, puis sur la côte du Sud du golfe de Porto, avec trois randonnées littorales réalisées dans ces régions et décrites ci-dessous :

  1. Randonnée depuis l'anse de Chevanu à la tour d'Ulmetu via les Bruzzi
  2. Randonnée depuis la plage de Roccapina à la tour d'Ulmetu
  3. Randonnée depuis la plage d'Arone à la tour d'Urchinu

Addendum : En ce jour de mai, où l'on vient d'apprendre le décès de trois randonneurs sur le GR 20, morts de froid à Bocca Innominata (1860 m) dans le Val Carozzu pour une Polonaise de 52 ans, à Bocca d'Oreccia (1427 m) en Haut Cruzini pour un Parisien de 35 ans et sur la crête d'Usciolu (vers 1800 m) pour la troisième victime, un Parisien de 64 ans, il n'est pas inutile de rappeler les conseils de prudence à respecter en montagne, même corse...
En ce qui me concerne, je reviens d'un séjour de 12 jours début mai sur l'île pendant lequel j'ai randonné jusqu'à 1200/1300 m d'altitude sous des chaleurs de 28/30° C comme en été... Et pourtant, j'ai sans cesse traîné, comme d'habitude dans mon sac, sous-vêtement Carline, polaire légère, polaire épaisse, veste de montagne Goretex 3 couches, pantalon de randonnée, pélerine, couverture de survie, frontale, ... Cela fait des années que je le fais sans que cela ne m'ait jamais quasiment servi, sauf en de rares occasions d'orages courts. A quelques jours près, donc, j'aurais pu avoir une bonne occasion de m'en servir avec neige, vent et tempête dans ces mêmes régions !
Ne jouons pas avec la sécurité : soyons équipés, entraînés et sachons renoncer à une course en cas de prévisions météo limites...Emoticones

Lire la suite...

vendredi 25 mai 2007

Randonnées printanières en mai 2007 : 2) Région de Cagne

Chaos rocheux d'Apaseu Après cette série de randonnées dans la région d'Ota (en fait avant, dans la chronologie de notre séjour !), une randonnée encore très sauvage dans la région de Cagne, réalisée à partir des bergeries de Naseu.
Pour des raisons inexplicables, j'adore presque autant la Cagne que le Filosorma, alors que les deux ambiances sont fondamentalement différentes et, dans ces conditions moins chaudes qu'en été, aller en Cagna durant ce séjour printanier m'avait paru indispensable. La baie de Figari et la presqu'île de Pianottoli-Caldarellu constituant un camp de base idyllique, nous nous sommes installés à l'hôtel U Libecciu, les pieds dans l'eau et dans un coin désert : on se demande pourquoi les gens vont aux Seychelles alors qu'il suffit d'une heure et demie d'avion pour Figari, puis 10 minutes de voiture pour se retrouver sur la plage de San Giovanni, avec sable blanc et kyrielles de rochers granitiques grimpables, dont seule la couleur (plus rouge) différe de ceux des Seychelles... Et, en plus, vous avez droit à une superbe tour génoise à visiter à quelques mètres, la tour de Caldarellu, que vous aurez bien du mal à trouver sur d'autres îles soi-disant exotiques... Emoticones

Bref, difficile après cela de se payer une heure de voiture pour monter aux bergeries de Naseu par une piste qui, bien qu'assez longue, reste pour le moment étonnament carrossable (d'où une heure seulement !)... Emoticones

Lire la suite...

mardi 22 mai 2007

Randonnées printanières en mai 2007 : 1) Région d'Ota/Porto

Confluence Aïtone (Spelunca) - Tavulella depuis le point 931 m Un séjour en Corse au mois de mai est assez dépaysant pour quelqu'un comme moi qui y passe en général un séjour estival : le maquis en fleur, les odeurs, la fréquence des pluies, la fréquentation touristique, ... tout est très différent !
En ce mois de mai 2007, j'ai pu rester une douzaine de jours sur l'île en me disant au départ que cette saison était très favorable aux randonnées en bord de mer et que j'allais donc en profiter : ce que nous avons fait avec mon épouse et que je raconterai dans un autre article. Celui-ci va plutôt être consacré à deux randonnées que je souhaitais réaliser depuis longtemps dans l'arrière-pays d'Ota et, plus précisément, dans la vallée de la Lonca : la montée sur le plateau d'Astenica et la montée vers les crêtes de Firuletu par le col de Fornaciole que j'ai rallongée pour réaliser une boucle complète via Casa Infurcata.

Lire la suite...