Icone Blog Corse sauvage : retour Accueil

Barbara Furtuna - Tota Pulchra Es Maria

Titre page Carte satellite de la Corse : Plan Site/Blog

Mot-clé - Punta di u Castellucciu

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 10 mars 2014

Aventures archéologiques 2013

Le palatinu du Castellu di Valle Même si 2013 n'a pas été une grande année pour "Corse sauvage", elle a tout de même été l'occasion de quelques explorations archéologiques dont certaines ont été assez fructueuses. L'article ci-dessous essaie d'en résumer les principales caractéristiques avec, données dans l'ordre chronologique, tout un ensemble de précisions sur les activités correspondantes :

Lire la suite...

jeudi 24 novembre 2011

Aventures archéologiques : 2. Castellu di a Cuperchjata (San Gavinu/Ribba)

La tranchée démaquisée dans le 1er bois de pins après la sente de chasseursSuite du volet des "Aventures archéologiques" avec une deuxième prospection initiée par Dumé (Dominique Martinetti) dans ma proche région pour chercher un hypothétique castellu qui devait être situé sur la crête de Cuperchjata en versant RG de l'Osu, ce fleuve du Sud de la Corse qui descend de la Piscia di Ghjalgu et rejoint la mer en baie de Stagnolu au Nord de PortiVechju.
Le point de départ fut comme toujours le résultat des recherches toponymiques de Dominique sur le Plan Terrier et le Cadastre Napoléonien dans la région de Porto-Vecchio et, quand j'écris "recherches", le mot n'est pas trop fort quand on connait ces deux types de cartes et les difficultés d'y trouver et d'y positionner quelque chose. Cette fois, peu après l'aventure de Punta di u Castellacciu, il m'avait envoyé un SMS avec simplement les coordonnées latitude/longitude de deux sites supposés abriter des possibilités de trouvailles : l'un au NE de Ribba sur cette crête de Cuperchjata, le Castellu di a Cuperchjata, et l'autre, à peine plus au Sud, au N de Ferrucciu sous Punta di Mola, Castellu Muratu.

C'est par le Castellu di Cuperchjata que j'avais décidé de démarrer ces deux explorations, simplement parce que celui-ci était plus proche de chez moi et doté d'un point de départ accessible à VTT. Emoticone

Lire la suite...

samedi 19 novembre 2011

Aventures archéologiques : 1. Castellucciu de Punta di u Castellucciu (Sari)

Sommet de Punta di u Castellacciu : le castelluCe nouvel article va inaugurer la catégorie "Archéologie" du Blog en y relatant la première aventure dédiée à ce nouvel objectif de "randonnée", randonnée étant un terme plutôt mal adaptée à la prospection archéologique comme vous pourrez vous en rendre compte.

Le point de départ de ce nouveau centre d'intérêt ? Comme toujours avec Internet, ce fut un premier contact virtuel avec un visiteur du Blog, Dominique (Dumé) Martinetti, qui me fit l'honneur d'un commentaire sur le blog le 10 mars dernier en me félicitant pour ma connaissance du terrain, mais aussi en m'indiquant qu'il manquait beaucoup d'itinéraires intéressants dans la région de Portu. Un échange de messages ultérieurs m'apprit ainsi qu'il avait exploré plusieurs parcours sauvages autour des Tre Signore et du Capu d'Ortu qu'il me localisa sur une carte IGN en pièce jointe (ce sera sans doute l'occasion d'un prochain séjour à Portu pour aller les réaliser avec lui), qu'il était entrepreneur à Ajaccio et surtout archéologue amateur, passionné par le patrimoine insulaire et son histoire, découvreur du site archéologique Cuciurpula, proche de son village familial de Sorbollano, et président de l'Associu di Cuciurpula qui anime les fouilles du site.

De fil en aiguille, nous en arrivâmes à évoquer des cibles archéologiques qu'il avait dans ma région, dont la Punta di u Castellucciu qui est l'objet de cet article, et j'en arrivais à lui proposer d'aller les explorer sur la base des informations qu'il me fournirait pour les situer. C'est comme cela que nous avons démarré nos aventures communes qui nous firent nous retrouver sur le terrain d'août à octobre 2011 entre Sari et Sotta pour une série d'explorations fondées sur des informations historiques glanées sur le Plan Terrier et le cadastre napoléonien.

La première de ces explorations se situa dans l'arrière-région de Sari, sur une crête bordant le massif de Bavella, et concerna un "castellucciu" située sur une pointe opportunément dénommée "Punta di u Castellucciu" qui, d'ailleurs, était notée comme "tour ruinée" sur la carte IGN...

Voici donc la première de cette série de cinq expéditions de prospection archéologique insulaire... Emoticone

Lire la suite...