Icone Blog Corse sauvage : retour Accueil

Barbara Furtuna - Tota Pulchra Es Maria

Titre page Carte satellite de la Corse : Plan Site/Blog

Mot-clé - Grande Barrière

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 28 septembre 2015

Raid Filosorma juin 2015 - J4 et J5

Au sommet de la Pointe Lejosne Quatrième et dernier article concernant notre raid de juin dernier : celui-ci décrit l'itinéraire qui nous a emmenés Vendredi 26 juin en aller-retour depuis la bergerie de Saltare vers Bocca di Serra Pianella et la pointe Lejosne sur le versant Sud de la grande Barrière, puis le retour le lendemain à Monte Estremu et Barghjana.
La montée à Bocca di Serra Pianella par le versant Filosorma est sans doute considérée comme classique par les émules de Michel Fabrikant qui l'a décrite depuis longtemps (1971) dans son "Guide des Montagnes corses". Il n'empêche que je doute qu'elle soit beaucoup pratiquée de nos jours ! Je n'avais eu qu'une seule fois l'occasion de la faire, mais en traversée et en descente en venant du Niolu, et j'avais renoncé à cette descente au vu de la formidable nébulosité qui avait envahi ce versant ce jour-là en septembre 2009. Compte tenu de notre montée de juin dernier, je n'ai pas trop de regrets à avoir tant le haut de la descente est compliqué et qu'il est quasi sûr de se tromper de couloir au départ... alors, sans visibilité, difficile de s'y retrouver ensuite ! De toute manière, ce col reste un des beaux objectifs de randonnée sauvage et sportive en Corse et cela aurait été dommage de ne pas l'avoir réalisé dans les deux sens. La pointe Lejosne (je ne connais pas le nom corse) comme objectif complémentaire semble assez évident si l'on a le temps nécessaire à lui consacrer...
Quant au Monte Saltare, que nous avons fait finalement le même jour à la descente, il ne fut qu'une opportunité liée à un accident de parcours alors qu'on avait prévu de le faire le lendemain juste avant le retour à Monte Estremu.

Rappel du sommaire du récit de ces cinq étapes que vous pouvez ou allez pouvoir lire sur ce blog, sous la forme de quatre articles correspondant à chacune des journées passées sur le terrain, la journée du retour le Jour 5 étant cumulée avec celle de la veille :

Carte de la Cavichja, du Saltare et de Laoscella dans le Filosorma avec le parcours du raid le 26/06/2015 (J4) Carte de la Cavichja et du Saltare dans le Filosorma avec le parcours du raid le 27/06/2015 (J5) Pour suivre plus facilement les détails de l'article, vous trouverez à gauche de cette page la carte de la partie concernée des vallées de la Cavichja, de Laoscella et du Saltare avec le tracé du parcours du 26/06/2015 depuis la bergerie de Saltare passant par Bocca di Serra Pianella, la Pointe Lejosne et le Monte Saltare. A droite la carte Saltare - Cavichja avec le retour à la prise d'eau de la Cavichja le dernier jour.

Vous noterez sur ces cartes la position réelle de la bergerie de Saltare que l'IGN s'obstine à placer à 950m d'altitude en amont de la confluence Saltare/Laoscella, alors qu'elle est située 60m plus bas en altitude et, évidemment, en aval de la dite confluence !

P.S. : compte tenu de la perte de mon appareil photo lors de la descente de Bocca di Serra Pianella, toutes les images des articles de ce raid sont des photos prises par Olivier que je lui ai empruntées !

Lire la suite...

mardi 17 novembre 2009

Vires trompeuses et arêtes abyssales : un récit d'errances niolines...

Le “vrai” col de Serra Pianella depuis le “pseudo” Pas des Bergères Fin août dernier, un message de Georges Welterlin, administrateur du site Paglia Orba et partenaire de randonnée depuis 2007, m'avertissait de sa venue pour une semaine en Corse, qu'il n'avait pas encore pu visiter cette année du fait d'un trek au Ladakh en juillet précédent : avec son épouse Sophie, il projetait, entre autres objectifs, de parcourir une boucle depuis le Niolu en passant par le col de Serra Pianella, Laoscella, Bocca di Scaffone, le col des Maures et retour par le GR 20 Emoticones. L'idée du parcours était de mettre bout à bout des tronçons d'itinéraire non encore parcourus dans un secteur que nous connaissions pourtant bien !
Etant à pied d'œuvre en Corse à Sainte-Lucie et sans projet précisément arrêté à cette époque, j'avais accepté l'invitation de Georges de me joindre à eux pour les deux (ou trois ?) jours que devait prendre la réalisation de ce parcours qui était pour moi aussi une découverte sur la plus grande partie de l'itinéraire prévu.
C'est le récit de ces deux jours que vous allez lire dans la suite de cet article qui vous fera découvrir 1°) la manière de passer complètement à côté du parcours topographié d'un itinéraire connu et abondamment décrit Emoticones (non, nous n'avions rien bu d'alcoolisé !) et 2°) la plus belle course d'arête pour randonneurs que je connaisse en Corse Emoticones :

Vous excuserez le style prosaïque, type rapport ou compte-rendu, du récit ci-dessous, alors que le titre et l'ambiance du massif auraient pu laisser la place à un style plus lyrique que je ne suis malheureusement pas capable d'assumer ! Bien évidemment, vous retrouverez une autre version de ces deux journées sous la plume de Georges sur son site : Improvisation en Niolo

Lire la suite...