La baie de Porto Novo et ses environs :

Porto Novo Ouest : la plageLa première fois que j'ai eu l'occasion de visiter la baie de Porto Novo, au Sud de Porto-Vecchio et de Santa Giulia, ce fut au cours de l'hiver 2010 après une sévère période de pluie qui avait mis tous les cours d'eau de la région à l'état de crue et inondé routes, pistes et chemins. C'était la seule baie de toute la côte Est que je n'avais jamais visitée et je me demandais bien pourquoi... La réponse fut évidente après avoir accédé à la plage et à la baie Ouest : c'est la seule plage importante de tout le Sud-Est de la Corse à rester préservée des touristes toute l'année ! Même en pleine période estivale, elle n'est fréquentée que par les bateaux qui y viennent chercher un mouillage superbe dans un environnement dénuée de TOUTE construction.
La carrière au départ de la piste de Porto NovoLa principale raison de cette préservation en est sa relative difficulté d'accès : vous avez le choix, pour aller de la RN198 à la plage W, entre une piste de 3km, réservée aux véhicules 4x4 et démarrant le long d'une carrière en bord de RN198, et un sentier traditionnel de 2km avec passage d'un col à 120m d'altitude. Autant dire que les adeptes de l'accès en voiture à la plage avec parasols, glacières, accessoires de baignade, etc... en sont pour leur frais et préfèrent aller se garer dans les parkings sur-saturés de la Palombaggia ou de Rondinara !

La baie elle-même est superbe, avec un golfe orienté au NE et agrémenté de deux baies perpendiculaires avec toutes deux plage et étang : la baie W, la plus vaste, où arrivent piste et chemin pré-cités et dans laquelle vient se jeter le ruisseau de Porto Novo après avoir irrigué un vaste étang lagunaire et la baie S, plus étriquée mais presque aussi belle, où arrive un ruisseau (sans nom sur IGN) en provenance de la crête de Suartone qui vient lui aussi former un petit étang spectaculaire avant de rejoindre l'extrémité E de la plage.

Porto Novo Ouest : la plage Porto Novo Ouest : l'étang

Baie Ouest de Porto Novo

Baie Sud de Porto Novo Porto Novo Sud : la plage

Etang de Porto Novo Sud et embouchure du ruisseau

Pour y aller, il est conseillé de préférer le sentier historique utilisé par les habitants des hameaux locaux de Conti et Petra Longa Salvini pour rejoindre leur plage la plus proche à la piste pour 4x4 : non seulement, il est nettement plus court à pied (30mn), mais il est bien plus pittoresque avec son col à franchir, fréquemment entretenu et relativement préservé de l'humidité en toutes saisons, alors que la piste est longue (50mn), sans intérêt et souvent infranchissable en hiver tant les mares de pluie l'envahissent et imposent soit de les franchir en se déchaussant avec de l'eau jusqu'au ventre, soit de les contourner dans un maquis vigoureux et exaspérant. A noter la possibilité d'accès (ou de retour) de la plage Sud par un sentier en provenance de la crête de Suartone, le long du ruisseau sans nom : on y arrive par une piste carrossable en provenance de Suartone menant à la magnifique propriété privée de Marina Rasciata.

La baignade est l'attrait principal des deux plages, pas encore trop envahies en 2011 par les posidonies, mais ce n'est pas le seul car les possibilités de randonnée littorale sont variées :

  • Le sentier au Nord de la baie W de Porto Novo, dans le prolongement du sentier de Conti, emmène visiter un ensemble de bergeries ruinées aux abords du ruisseau qui descend de Punta di Raffaellu, puis se transforme en trace devenant de plus en plus maquisée qui permet de rejoindre tant bien que mal un deuxième ruisseau avant les rochers de Ghjuncajola. La traversée du ruisseau permet de trouver le départ de deux traces très éthérées : vers la droite, l'une d'elles continue en ligne de niveau le long de la côte pour rejoindre par une longue boucle l'extrémité E de la plage de Santa Giulia à l'embouchure du Vignarellu (parcours pas tout à fait terminé pour ma part), alors que, vers la gauche, une autre trace vite interrompue monte sur la crête de Ghjuncajola à près de 200m d'altitude permettant de redescendre à vue sur le Vignarellu et Santa Giulia (parcours épineux nécessitant pantalon, sens de l'orientation et ténacité). Compter 50 mn depuis la plage pour atteindre le 2ème ruisseau et 1h30 à 2h pour Santa Giulia selon les péripéties sur les deux "traces possibles"...
    Départ du sentier N de Porto Novo : plage et étang de la baie W de Porto Novo Sentier Nord de Porto Novo : les bergeries ruinées de Porto Novo Nord
    Sentier Nord de Porto Novo : les ruisseau peuvent être très actifs en hiver ! Sentier Nord de Porto Novo : rocher tafonu remarquable
    Sentier Nord de Porto Novo : vallée du 2ème ruisseau avec fin de la trace du sentier Sentier Nord de Porto Novo : de l'autre côté du 2ème ruisseau avec vue du golfe
  • Le sentier au Sud de la baie W de Porto Novo, démarre à l'autre extrémité de la plage, longe la baie W et rejoint la baie Sud, sa plage et son étang en 20mn environ. Le sentier est excellent et bien visible au départ et reste bien tracé jusqu'à l'approche finale de la plage Sud. Au-delà de la plage, le sentier disparaît et fait place à plusieurs traces mal marquées. En été, il est simple de contourner l'étang derrière la plage au plus près de sa rive gauche en passant hors maquis par basses eaux, mais à d'autres saisons plus humides il faut obligatoirement rester dans le maquis, contourner l'étang au mieux avec une traversée de ruisseau (venant de l'W et non marqué sur IGN) pouvant s'avérer délicate en saison pluvieuse. En fait, il n'y a que 400m de no man's land hors piste à traverser avant de retrouver de l'autre côté de l'étang le sentier, bien tracé, le long du ruisseau qui descend de la crête de Suartone ! On peut venir de Suartone par ce sentier ou, inversement, le prendre depuis Porto Novo pour retrouver la partie Suartone - Sponsaglia...
    Sentier entre les deux plages de Porto Novo : une clôture à vaches Sentier entre les deux plages de Porto Novo : plage et étang de Porto Novo Ouest
    Sentier entre les deux plages de Porto Novo La baie de Porto Novo Sud

En conclusion, un coin splendide, peu fréquenté, agréable lieu de baignade où l'on ne sera dérangé qu'en période estivale par les baigneurs des bateaux au mouillage dans les deux baies et parsemé de sentiers plus ou moins bien tracés pouvant donner lieu à des randonnées de tous niveaux tout autour du golfe et la possibilité de rejoindre Santa Giulia ou Suartone aux deux extrémités.

Carte du golfe de Porto Novo et du secteur alentourVous pouvez consulter ci-contre à droite pour obtenir la carte complète de Porto Novo et de ses environs avec le tracé en bleu des "sentiers" et en rouge les parcours possibles pour rejoindre Santa Giulia.

Et un diaporama complet de cette micro-région :

Les environs de Suartone avec la tour de Sponsaglia et Rondinara :

En vue de la tour de SponsagliaDepuis la plage et l'étang de Porto Novo Sud, il est assez facile de communiquer avec le secteur de Suartone en montant sur la crête Ouest - Est allant de Suartone à la tour de Sponsaglia par un sentier assez bien tracé, démarrant de l'autre côté de l'étang le long du ruisseau en provenance de cette crête.

Cette section de côte autour de Suartone comprend trois parties :

  • Juste au Sud de Porto Novo, une côte accore difficile à visiter et dominée par les rochers de la Testa di a Carpiccia, eux-mêmes longés à l'W par le sentier de la crête de Suartone indiqué ci-dessus
  • Plus au Sud, une portion de côte à peine moins sauvage comprenant la tour de Sponsaglia et la mystérieuse propriété privée de Marina Rasciata (nom IGN)
  • Enfin, encore plus au Sud, la célébrissime baie quasi-circulaire de Rondinara, où l'on retrouve les caractéristiques touristiques habituelles de la région de Porto-Vecchio, mais avec, heureusement, très peu de constructions...

La remontée du sentier depuis la baie de Porto Novo Sud est normalement assez aisée : le sentier est bien tracé après le contournement de l'étang, parfois hasardeux en période de pluie, et monte jusqu'à la crête à travers un maquis parsemé de troncs calcinés, restes d'un lointain incendie. Il arrive à l'extrémité Ouest d'un vaste et magnifique champ herbeux planté de chênes-lièges, bien visible sur la carte IGN, près de la piste de Marina Rasciata en provenance de Suartone que l'on retrouve de l'autre côté du champ après environ 35mn depuis la plage. Cette piste permet de revenir sur la droite (W) à Suartone ou vers la gauche (E) d'accéder au portail d'entrée de la propriété privée un peu plus loin et, un peu avant une raide montée vers la droite, au sentier d'accès à la tour de Sponsaglia.

Dans la montée vers la crête de Suartone : l'étang Sud de Porto Novo Dans la montée vers la crête de Suartone : la pluie hivernale

Dans la montée vers la crête de Suartone : la baie Sud de Porto Novo Le champ à la crête de Suartone : vers la mer, les chênes

Piste au départ, ce sentier se rétrécit au fur et à mesure que l'on approche de la tour, descend un moment pour prendre pied sur une sorte de presqu'île, puis remonte d'une vingtaine de mètres jusqu'à la tour que l'on atteint en moins de 30mn depuis le champ d'arrivée du sentier de Porto Novo Sud. C'est une tour génoise ronde datant de 1619 dont il ne reste plus que la base avec un pan de sa muraille effondrée. Une sorte d'abri en murs de pierres est adossée à la tour sur une éminence rocheuse avec vue panoramique Nord - Sud sur la côte depuis la plage de Palombbaggia jusqu'à Santa Manza en passant par la propriété de Marina Rasciata toute proche.
A noter aussi dans ce secteur : un sentier direct, indiqué sur la carte IGN, entre la route Suartone-Rondinara et la plage W de Porto Novo. Je n'ai pas encore eu le temps de vérifier la viabilité de de ce parcours...

En vue de la tour de Sponsaglia Le sentier final de la tour de Sponsaglia

La tour de Sponsaglia

Tour de Sponsaglia : vue vers le Nord Depuis la tour de Sponsaglia : la côte Sud vers Marina Rasciata et Santa Manza

Si l'on veut enchaîner Sponsaglia et Rondinara, il suffit de reprendre le sentier puis la piste le long du champ au retour de la tour de Sponsaglia. Au lieu de revenir vers Suartone, il faut emprunter un sentier indiqué sur la carte IGN peu après un virage serré à droite : attention, le départ de ce sentier est TRES difficile à trouver, mais il existe et permet de rejoindre rapidement la route menant à la plage N de Rondinara le long de l'étang de Prisarella. De là, on peut suivre cette plage, pas très sauvage, jusqu'au parking Sud de Rondinara qui sert de point de départ pour les secteurs côte Rondinara - Balistra ou Tre Padule.

Transit entre Sponsaglia et Tre Padule : arrivée au-dessus de Rondinara avec l'étang de Prisarella

Transit entre Sponsaglia et Tre Padule : plage de Rondinara La plage au Sud de la baie de Rondinara

En conclusion : un secteur de transit entre Porto Novo et la réserve des Tre Padule ou la côte Rondinara - Balistra, avec la visite sympathique de cette tour de Sponsaglia dans un cadre farouche et peu fréquenté et celle de Rondinara qui reste un site superbe, même s'il vaut mieux éviter ses foules estivales...

Carte du secteur de Suartone avec la tour de Sponsaglia et la baie de RondinaraVoir ci-contre à droite pour obtenir la carte complète de ce secteur avec les liaisons vers Porto Novo et Balistra - Tre Padule.

Et un diaporama complet de ce secteur de Suartone :

La réserve naturelle des Tre Padule :

Une des mares des Tre PaduleLa réserve naturelle des Tre Padule (ou Tre Paduli) s'étend entre Rondinara, Balistra er la RN198, en retrait de la côte elle-même, sur un plateau à 110m d'altitude. Elle comprend un ensemble de quatre mares temporaires, situées dans des dépressions d'origine tectonique, étanchéifiées par de l'argile. Temporaires, car elles s'inondent à la fin de l'automne et s'assèchent complètement en été vers la fin août, cette alternance impactant les peuplements végétaux et animaux de cette réserve. Pour se documenter sur ces mares, c'est encore une fois à Stantari qu'il faut se référer, puisque l'on y trouvait un article de neuf pages sur Les mares temporaires en iframe (icônes pour feuilleter, zoomer, passer en plein écran, ...) dans son numéro 8 !

Quatre accès principaux pour aller visiter cette réserve :

  • Le plus simple est de partir du parking Sud de Rondinara, en empruntant la piste partant du parking vers le SW et suivant la côte en hauteur. Après environ 2km, la piste débouche à un embranchement avec deux autres pistes. Prendre celle à droite (W) qui monte d'une cinquantaine de mètres sur 1km en obliquant progressivement vers le Nord. Après avoir longé les ruines de Campu Celi sur la gauche, la piste arrive à un nouvel embranchement où les Tre Padule sont indiquées sur la gauche (W). Cette piste W mène rapidement à la première mare. En continuant encore sur 1km, on rejoint la Padule Maggiore à l'extrémité W de la réserve. L'horaire pour atteindre la 1ère mare depuis le parking de Rondinara est d'environ 1h.
    Presqu'île de Rondinara avec son blockhaus et la plage Sud Sentier Rondinara - Tre Padule : la baie de Rondinara et la plage au Sud
    Sentier de montée aux Tre Padule : les ruines de Campu Celi (nom IGN) Tre Padule : 1ère mare
  • Le plus court est de démarrer de la RN198, 170m au Nord du carrefour avec la route D59 vers Chera : un portail métallique donne une ouverture sur un champ et une piste qui laisse un peu plus loin sur la droite apparaître l'embranchement du sentier menant en 20mn à la Padule Maggiore, la plus vaste des quatre mares. Malheureusement, le domaine traversé est privé et il vaut mieux se mettre d'accord avec le propriétaire : c'est lui qui a cédé l'espace des Tre Padule à la commune de Bonifacio et il accepte - servitude ? - le passage et le franchissement de sa clôture. Ce n'est tout de même pas recommandé si on n'a pu le rencontrer avant, ce qui a été notre cas chaque fois que nous avons enjambé son portail !
    Le sentier des Tre Padule depuis la RN198 : arrivée sur le plateau Le sentier des Tre Padule depuis la RN198 : arrivée à la Padule Maggiore
  • Un sentier plus direct depuis le parking Sud de Rondinara, qui consiste à partir vers le NW en suivant les cotes successives 45-117-106-113 (le sentier qui monte figure en pointillé sur IGN) et à rejoindre la piste arrivant de Suartone indiquée ci-dessous. Testé par François Despax en juin 2010, ce sentier est praticable sur le terrain et permet un parcours en boucle pour aller visiter les Tre Padule...
  • Une dernière possibilité que je n'ai pas testée est de venir par la piste démarrant sur la route D158 d'accès à Suartone depuis la RN198 et qui descend plein Sud sur Missoju avant de rejoindre le dernier embranchement de pistes indiqué pour le premier accès où il faudra prendre la piste W, à droite cette fois-ci, pour rejoindre la première mare.

Tre Padule : 3ème mare depuis le promontoire rocheuxEn plus de son paysage spectacutaire (crêtes en granite alcalin, dépressions d'origine tectonique, argile d'origine volcanique, karst granitique...), la réserve naturelle des Tre Padule de Suartone présente des mares d'une biodiversité exceptionnelle par sa richesse en espèces et en groupements végétaux.
Ce site, de renommée mondiale et connu de tous les botanistes européens s'intéressant aux mares temporaires, a obtenu le label Ramsar réservé aux zones humides d'importance internationlte. Classé en réserve naturelle depuis décembre 2000, il est géré par l'Office de l'Environnement de la Corse.

Sur le terrain, vous verrez essentiellement les quatre mares (3 très voisines + 1 plus lointaine) alignées sur un axe Est-Ouest et visitables par une piste de même orientation. Les mares se caractérisent par deux ceintures de végétation : à l'extérieur, une ceinture de maquis typique de ce littoral avec myrte, ciste, bruyère à balais et genévrier et, à l'intérieur de la précédente, une ceinture de végétation vivace basse du genre choin noirâtre ou Eleocharis de diverses espèces. Au centre, la partie humide elle-même abrite un peuplement végétal nain extrêmement riche, variable et diversifié : géophytes à bulbes ou à rhizomes, rhérophytes, renoncules flottantes, etc... par alternance.
Il faut absolument visiter les mares quand elles sont bien inondées, c'est à dire jusqu'à fin mai et en tout cas pas plus tard que fin juin, pour voir le site sous sa forme la plus spectaculaire et la plus pédagogique.

Tre Padule : 1ère mare Tre Padule : 2ème mare

Tre Padule : depuis le promontoire, 2ème mare

Tre Padule : 3ème mare Réserve des Tre Padule : Padule Maggiore

Une courte vidéo de la Padule Maggiore pour illustrer l'ambiance de la réserve :

Ambiance vidéo et audio à la Padule Maggiore

Carte de la côte entre Rondinara et Balistra incluant la réserve naturelle des Tre PaduleVous pouvez consulter ci-contre à droite la carte de la partie littorale Rondinara - Balistra intégrant la réserve des Tre Padule.
A noter qu'il existe sur la carte IGN un sentier en provenance de Petra Bianca arrivant directement par le SW aux ruines de Campu Celi : je n'ai pas eu l'occasion de tester ce sentier, mais, comme pour celui de La Padule Maggiore venant de la RN198, ce sentier démarre dans une propriété qui semble encore plus privée que celle indiquée plus haut !

Et un diaporama complet sur cette réserve naturelle :

La portion de côte Rondinara - Balistra :

Capicciolu di I Volpi : calanque d'A TavonataCette côte est celle correspondant au littoral bordant la réserve naturelle des Tre Padule qui a été décrite ci-dessus. Elle constitue la bande côtière la plus sauvage de tout le littoral Sud-Est de la Corse...

Il existe deux principaux parcours pour visiter cette côte :

  • Le sentier côtier, qui démarre du parking Sud de Rondinara à l'extrémité W de la plage au Sud de la presqu'île. Il suit la côte au plus près sur environ 1,5 km avant de retrouver un réseau de pistes aux abords de la pointe Capicciolu di i Volpi. Prendre la plus à gauche pour remonter sur la crête qui prolonge la pointe, la traverser et redescendre dès que possible dans la superbe crique nichée derrière, A Tavonata. Le fond de cette crique abrite une petite plage, malheureusement fort envahie par les posidonies, mais, en étant un peu attentif, on remarquera 100m plus à droite une autre plage étroite mais sableuse cette fois-ci (2011), propice aux bains de soleil et de mer dans une ambiance Seychellienne de granit rouge !
    Rondinara - Tre Padule  : les premières plages et le réseau de pistes atteint par le sentier côtier Capicciolu di I Volpi : calanque de A Tavonata à l'W de Capicciolu di I Volpi
    Plage au S de la calanque de A Tavonata à l'W du Capicciolu di I Volpi
    Capicciolu di I Volpi : plage d'A Tavonata Capicciolu di I Volpi : calanque d'A Tavonata
    Ensuite, il suffit de reprendre et poursuivre la piste précédemment utilisée en continuant vers l'Ouest, puis, au moment où elle remonte vers le N, de prendre une petite sente (attention au départ !) sur la gauche à 30m d'altitude qui emmène, en ligne de niveau d'abord puis en descente, à une autre plage de sable (et de posidonies), U Marescu, plus vaste et dotée d'une embouchure de ruisseau et d'un arrière-plan de végétation touffue et colorée. Malheureusement, le plan d'eau envahi de galets douloureux ne facilite pas la baignade (la mienne, en tout cas !)...
    Sentier côtier Rondinara - Balistra : le chemin vers U Marescu Sentier côtier Rondinara - Balistra : cala d'U Marescu et sa plage
    Cala d'U Marescu : la plage et la calanque
    Cala d'U Marescu : le maquis avoisinant Cala d'U Marescu : la plage depuis l'extrémité Sud
    Un sentier discret démarre à l'autre extrémité d'U Marescu et permet de continuer vers le SW avec un parcours TRES humide et malcommode hors saison sèche et de rejoindre le sentier supérieur sous U Sarpente.
    Sentier côtier Rondinara - Balistra : après U Marescu en direction d'U Sarpente Sentier côtier Rondinara - Balistra : vers la fin de la trace aux abords d'U Sarpente, vue vers le Nord
  • La piste/sentier supérieure, en altitude et à l'intérieur, qui démarre du parking Sud de Rondinara (c'est celle décrite pour l'accès le plus simple au Tre Padule) et suit la côte en hauteur vers 50m d'altitude jusqu'à l'embranchement vers les Tre Padule 2km après.
    Sentier supérieur Rondinara - Tre Padule : baie de Rondinara et sa plage Sud Sentier supérieur Rondinara - Balistra  : maquis en fleur
    Au lieu de prendre la piste vers les Tre Padule à droite, prenez un petit tronçon de piste à gauche menant à un 2ème embranchement quelques mètres plus loin et plus bas. Ici, il faut suivre la piste de droite, laisser quelques mètres plus loin la branche qui descend vers la côte (autre accès à A Tavonata et U Marescu) et continuer tout droit en ligne de niveau. Sentier supérieur Rondinara - Balistra : le ruisseau en provenance des Tre Padule et ses arbres Après la traversée de la vallée des Tre Padule, on atteint un plateau humide, avec le même régime d'alternance inondation - assèchement que les Tre Padule, parsemé de mares minuscules et doté d'une végétation exubérante et magnifique au printemps, avant de remonter sur la crête vers le point IGN84. A partir de là, le sentier redescend vers la côte sous U Sarpente en devenant franchement étroit et fort maquisé, avec quelques beaux taillis touffus à traverser, avant de retrouver le maquis plus bas sous U Sarpente. On rejoint vers 40m d'altitude le sentier côtier qui arrive sur notre gauche pour former le dernier tronçon commun.
    Sentier supérieur Rondinara - Balistra : traversée de la vallée des Tre Padule Sentier supérieur Rondinara - Balistra : les zones humides sur le plateau
    Sentier supérieur Rondinara - Balistra : les zones humides sur le plateau
    Sentier supérieur Rondinara - Balistra : aperçu de la trace vers la crête IGN84 Sentier Rondinara - Balistra : vers la fin de la trace aux abords d'U Sarpente, vue vers le Sud et Balistra
  • La "trace" commune U Sarpente - Balistra, qui permet de rejoindre difficilement Balistra. Assez visible et négociable pendant 400m après la jonction des deux sentiers précédents, cette trace atteint une zone de végétation dense que j'ai grossièrement démaquisée pour pouvoir la traverser, puis un maquis épineux mais plus bas. La trace disparaît ensuite et la marche dans ce maquis exaspérant devient vite insupportable. La meilleure solution est de descendre au mieux rejoindre les rochers de la côte et de la suivre sans problème jusqu'à Balistra et l'embouchure de son étang, délicate à traverser en période de hautes eaux. On traverse au passage une autre plage 500m avant d'arriver à Balistra : je n'ai pas réussi à retrouver les pistes qui sont indiquées sur la carte IGN comme devant y arriver...
    Fin du parcours  vers Balistra : la plage avant Balistra Arrivée à la plage de Balistra : traversée de l'embouchure du Francolu
    Arrivée à la plage de Balistra : l'étang de Balistra

Compte tenu des indications précédentes, il est clair que la traversée finale jusqu'à Balistra est réservée aux randonneurs de choc, équipés de pantalons longs, éventuellement d'une machette, et dotés de la ténacité nécessaire. Il est plus prudent et d'ailleurs beaucoup plus intéressant de parcourir cette côte en boucle depuis Rondinara, en empruntant un sentier à l'aller et en revenant par l'autre.
Une idée des horaires dans ce secteur : Rondinara - A Tavonata 1h, A Tavonata - U Marescu 20mn, U Marescu - U Sarpente 45mn, retour U Sarpente - Rondinara par le haut 1h50, U Sarpente - Balistra 50mn (à la grâce de Dieu !), boucle Rondinara - U Sarpente 3h15/3h30, traversée Rondinara - Balistra 2h15 environ...

Une petite vidéo illustrant les difficultés du maquis pour rejoindre Balistra :

Démaquisage vers U Sarpente pour aller à Balistra

Carte de la côte entre Rondinara et Balistra incluant la réserve naturelle des Tre PaduleVous pouvez consulter ci-contre à droite la carte de la partie littorale Rondinara - Balistra intégrant la réserve des Tre Padule.

Et un diaporama complet sur la côte Rondinara - Balistra :