Icone Blog Corse sauvage : retour Accueil

Barbara Furtuna - Tota Pulchra Es Maria

Titre page Carte satellite de la Corse : Plan Site/Blog

Mot-clé - Bocca Laggera

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 02 août 2012

Raid des vires du Falasorma : Episode 1 - Montée aux bergeries de Scaffone par l'Andadonna

Vire de l'Andadonna : sur la seconde arête, Pinzu Scaffone et fin de la vireLe raid qui fait l'objet de cet article fut le résultat de l'obsession d'Eckard pour les "vires du Falasorma" et de son envie d'y retourner avec ses copains allemands avec qui il avait commencé à les parcourir il y a une vingtaine d'années ! Emoticone

Cela se traduisit deux mois auparavant par un coup de téléphone par lequel il me demanda si j'étais intéressé par les aider à accomplir l'enchaînement traditionnel des deux vires de Scaffone et du Tafonatu, mais en l'agrémentant au départ de la montée par la troisième vire que nous connaissions depuis 2009, celle de l'Andadonna dans le versant inférieur du Scaffone appelé Valle Serrata.

Évidemment, j'ai accepté tout en sachant pertinemment qu'il y aurait tout de même quelques légers problèmes faisant partie des agréments de cet objectif :

  1. La montée par l'Andadonna, non pas par la difficulté de la vire elle-même, relativement praticable, mais par la complexité du suivi de la trace qui y mène, sous couvert végétal dense, et la recherche de son point de départ
  2. La descente directe depuis la vire du Tafonatu (Campu di Vetta) jusqu'à Monte Estremu pour laquelle je ne connaissais sur le terrain que la trace par Tana di l'Orsu, pas très aisée pour des randonneurs peu aguerris à l'escalade. Évidemment, il y avait aussi la descente en RG du Fangu préconisée par Achille Sanroma, le garde ONF de la MF de Piriu, mais elle paraissait compliquée et une tentative personnelle en juin 2010 pour reconnaître son départ dans le lit du Fangu m'avait laissé dubitatif quant à sa viabilité (1h15 pour franchir 500m !)

Il faut aussi se rappeler qu'Eckard et moi avions réalisé la montée à l'Andadonna en 2009 sous la direction d'Achille qui connaissait la trace et que, depuis lors, nous avions fait deux tentatives pour reparcourir cette trace avec deux échecs à la clé : moi-même en solo en juin 2010 avec mauvais temps pour une tentative avortée dès la première traversée de ruisseau et Eckard en août 2011 avec Georges (Welterlin) qui n'avaient pas pu dépasser 900m d'altitude en perdant la trace et la patience de continuer malgré le GPS et la trace enregistrée de 2009... En conclusion, la montée aux bergeries de Scaffone s'avérait plutôt problématique, surtout dans un contexte de trek avec sacs lourds et nourriture pour 3 jours, alors qu'en 2009 nous étions montés avec des sacs légers pour la journée !

Une fois n'est pas coutume, ce raid m'ayant apporté beaucoup de matière à raconter, c'est par épisode qu'il va être relaté, avec le premier épisode de cette aventure dans la suite de cette page : la journée de voyage vers le Filosorma, le bivouac le premier soir Carte du Falasorma avec le parcours du raid à la prise d'eau de la Cavicchia et la montée aux bergeries de Scaffone le lendemain...
Le parcours du raid tel que nous l'avons finalement réalisé est visualisable en cliquant sur la carte ci-contre à gauche.

Lire la suite...

mercredi 23 septembre 2009

Montée aux bergeries de Scaffone : la mystérieuse vire de l'Andadonna

Vire de l'Andadonna : au début de la 1ère échancrure avec les 3 étages de vires en face Cela faisait deux ans que je cherchais dans le Filosorma le chemin de montée aux bergeries de Scaffone, depuis que nous les avions croisées dans ce versant du massif en juillet 2007 en cherchant le départ de "l'autre vire" du coin, l'Andade a u Ponte, qui traverse du versant Scaffone au versant Campu Razzinu vers le Capu Tafonatu. En vain, puisque, comme je l'appris ultérieurement, le chemin traditionnel de montée à ces bergeries par Bocca Rustali n'existe plus. Seule, une trace de chasseur subsiste encore pour monter depuis la piste de la prise d'eau de la Cavicchia et atteindre ces bergeries mythiques qui ne sont plus utilisées. J'en avais trouvé le départ en septembre 2008 au cours de multiples reconnaissances le long de la piste de la Cavicchia : le temps m'avait manqué alors pour monter plus haut que la première centaine de mètres de dénivelé que j'avais explorée ce jour-là... Emoticones
Achille Sanroma, garde ONF à la Maison Forestière de Piriu, m'avait indiqué qu'il connaissait cet itinéraire et, comme nous cherchions à faire un parcours ensemble, s'était proposé pour m'accompagner là-haut. Nous en avons enfin trouvé l'occasion ce 10 septembre 2009, en profitant d'une journée de congé d'Achille et accompagnés d'un troisième larron, Eckard, de passage en Corse pour une dizaine de jours à Sainte-Lucie et miraculeusement ressuscité de douleurs dos/genoux qui l'avaient laissé invalide jusqu'en juillet.
C'est le récit de cette ascension que vous allez lire dans la suite de cet article qui vous fera découvrir la mystérieuse et fascinante vire de l'Andadonna (ou Andatone, comme nous l'avait indiqué Mirendone en se trompant de vire et en la confondant avec celle de Scaffone - Campu Razzinu, Andade a u Ponte) : elle permet de se frayer un chemin ingénieux entre les formidables ressauts verticaux qui marquent le bas du versant Scaffone, entre le Pinzu Scaffone et la Bocca Laggera, la "Vallée Close" (Valle Serrata) du Filosorma. Emoticones

NOTA : comme vous avez pu le noter, cet article ne respecte absolument pas la chronologie des randonnées de cet été, puisqu'elle succède au trek Campumuru - Sainte-Lucie de juin dernier en oubliant le trek Rusazia - Bocognano de début juillet, les galères diverses en Cagne et dans le Cavu, une nouvelle visite aux vires du Tafonatu et de Scaffone et trois jours dans le Niolu pour aller faire Bocca di Serra Pianella et l'arête S de la Punta Minuta. Ces parcours seront abordés dans d'autres articles du Blog ultéreurement en récupérant le retard accumulé durant cet été. Emoticones

Lire la suite...