Dénommée ensuite par nous, la "plage du pirate"