C'est la partie la plus sauvage et la plus rude de ce parcours : aucun sentier, uniquement une ligne de cairns très délicate à suivre. Le problème, dans ce sens, est de retrouver une vire horizontale en face, à environ 980 m d'altitude, après la traversée des ressauts rocheux et du ruisseau