Icone Blog Corse sauvage : retour Accueil

A Filetta - Rex Tremendae

Titre page Carte satellite de la Corse : Plan Site/Blog

lundi 19 juin 2017

Punta Malanda et ravins alentours

Ferriate et Tafunata di Paliri depuis Bocca di Laronu Le rendez-vous était prévu à 08h30 à Bocca di Laronu, mais quelques minutes après cette heure, toujours pas d'Olivier en vue. Je m'apprête à reprendre la voiture pour aller jusqu'au virage du départ du sentier lorsque je le vois arriver de cette direction : comme je l'avais pressenti, il m'avait attendu au virage...

Départ sur le chemin de la Purcaraccia vers 08h50. Une seule voiture au départ, aucun groupe de canyoneurs, ... un miracle en ce début juin ! Nous faisons toute la montée des cascades sans voir quiconque et accompagnés d'une météo sympathique, au départ sans un nuage. Les vasques sont évitées par la droite (RG) en suivant l'ancien chemin de débardage jusqu'au "col aux pins" qui surplombe les vasques et oblige à un arrêt photo traditionnel.

Les photos habituelles de la Purcaraccia

Punta di u Corbu - Punta Lunarda - Punta Malanda
1ère cascade de 40m de la Purcaraccia
2ème cascade de 40m de la Purcaraccia
Punta Malanda depuis le sentier de montée
Les vasques de la Purcaraccia depuis le "col aux pins"

Après le "col aux pins", le chemin de débardage disparaît et fait place à une trace qui revient doucement vers le ruisseau. Pas très facile à suivre, la sente est compliquée par de nombreuses échappatoires de descente et, cela ne rate pas, je prends une trace de descente trop tôt qui nous oblige à revenir sur nos pas plus bas pour cause de dalles raides peu adhérentes que nous n'arrivons pas à surmonter. Dix minutes de perdues avant de retrouver la trace qui aboutit au départ du canyoning, peu avant le coude à gauche de la Purcaraccia.
Ensuite, nous retrouvons la trace cairnée, plus ou moins bien marquée, qui aide à la remontée de la suite du ravin. D'abord en RG, dans une partie bien ronceuse, ensuite en RD sous un couvert végétal bien dense, nous passons sous la face Nord spectaculaire et austère (à l'ombre jusqu'à 15/16h en été !) de Punta Malanda et arrivons au ravin qui borde la partie W de cette face vers 10h05. Pause boisson et remplissage des gourdes (plus d'eau ensuite)...

La 2ème partie de la Purcaraccia

Purcaraccia et Punta Malanda après le coude à gauche
En arrivant au ravin de Punta Malanda
Arrivée au ravin de montée vers Punta Malanda

La remontée du ravin se fait au mieux, au départ plutôt en rive gauche, moins végétale, puis ensuite en revenant dans l'axe du couloir, encadré à gauche par la face N de Punta Malanda, à droite par la face E de Punta Sentinedda où nous voyons et entendons deux grimpeurs en action. Je le trouve plutôt bien plus maquisé qu'à mes derniers passages et il faut un peu d'attention pour deviner l'embranchement à gauche qui conduit à Bocca Malandata : en continuant tout droit, on débouche à un autre col plus haut que nous explorerons plus tard. A noter qu'aucun d'entre nous deux n'a aperçu le ravin principal (que l'on ne cherchait pas !) qui monte côté Punta Sentinedda et mène à un troisième col encore plus haut, vers 1200m, tout proche de la Punta Lunarda, que nous irons aussi explorer plus tard. Arrivée à Bocca Malandata vers 10h50 avec petite pause et photos...

Le ravin de Bocca Malandata

Dans le ravin de remontée vers Punta Malanda
La face Nord de Punta Malanda
Punta Sentinedda en RG du ravin de droite
Punta Malanda depuis Bocca Malandata

L'escalade de la pointe depuis Bocca Malandata est effectuée en un peu plus de 30mn et nous sommes au sommet à 11h30. Pas de problème dans la montée où Olivier préfère l'assurance de la corde alors que je l'ai vu grimper des trucs bien plus raides sans elle (Pointe Lejosne par exemple) : la fissure et les dalles de Punta Malanda offrent peu de prises de main et demandent un pied sûr et une habitude de l'adhérence en pente exposée... Une partie de la montée longe les abîmes de la face Nord où l'escalade est classée ABO ! Photos au sommet avec quelques zooms sur nos deux grimpeurs en face dans la voie "A Sintinedda", belle escalade ED de 300m.
Re-descente par le même chemin dans le même style pour nous retrouver à Bocca Malandata à 12h15...

Escalade de Punta Malanda

Escalade de la fissure en 3 de Punta Malanda : Olivier
Désescalade des dalles finales de Punta Malanda face W
Descente de la partie raide du sommet de Punta Malanda : Olivier
Les vasques de la Purcaraccia depuis le sommet de Punta Malanda
Punta Lunarda et Punta di l'Arca depuis le sommet de Punta Malanda
Grimpeurs dans la voie A Sintinedda
Purcaraccia et Nura depuis le sommet de Punta Malanda

Bocca Malandata Trop tôt pour déjeuner et, comme prévu, Olivier est chaud pour aller explorer cols et ravins alentours. Nous commençons par chercher le col au sommet du ravin secondaire que nous avons quitté pour aller sur la gauche à Bocca Malandata. Nous réussissons à le rejoindre assez directement en empruntant l'arête vers le Sud au-dessus de Bocca Malandata. Ce col est en vue très proche de Punta Lunarda que l'on pourrait atteindre rapidement de là. Difficile d'aller plus haut car on attaque Punta di l'Arca qui exige sans doute pas mal d'escalade, aussi revenons-nous sur l'arête au-dessus de Bocca Malandata pour déjeuner avec des vues magnifiques sur la pointe escaladée.

Col au-dessus de Bocca Malandata

Punta Malanda face W avec la voie de montée
Punta Lunarda depuis le col au-dessus de Bocca Malandata
Punta Malanda face W avec la voie de montée en rouge

Au col du ravin de droite (sous Punta Sentinedda) : Punta Lunarda toute proche) Après déjeuner, peu après 13h, suite de l'exploration des environs en cherchant à remonter le ravin principal que nous avons quitté (sans nous en apercevoir, d'ailleurs !) pour nous diriger vers Bocca Malandata. Pour cela, nous redescendons à Bocca Malandata et revenons sur nos pas par l'itinéraire remonté. Arrivés un peu au-dessus de l'embranchement du ravin principal, nous trouvons le moyen de traverser le maquis pour le rejoindre. Ensuite, c'est une raide grimpette bien éreintante sous les parois Est de Punta Sentinedda jusqu'au col, en croisant quelques pins ancestraux magnifiques durant son approche... Nous arrivons à 14h10 au col, à environ 1200m d'altitude et à proximité immédiate de la Punta Lunarda (1276m) qui nous domine à l'Est.
Avec encore du temps devant nous, nous décidons de continuer au-delà avec un parcours en ligne de niveau approximative dans la partie supérieure du ravin de la Lunarda nous emmenant en direction de Punta di A Muvra. Ce cheminement contournant aussi les contreforts rocheux au-dessus de Punta Sentinedda, nous imaginons que les deux grimpeurs que nous avons observés pourraient redescendre par là. Nous verrons plus tard qu'ils sont en fait redescendus en rappel dans la voie depuis le sommet, comme indiqué dans le topo. Au bout d'un quart d'heure de ce cheminement, nous faisons demi-tour pour rejoindre le col et entamons la descente complète du ravin jusqu'à la Purcaraccia sur plus de 360m de dénivelé. Au passage, à la confluence avec le ravin de Bocca Malandata, nous remarquons une sorte de marche de roche et de terre qui masque la suite du ravin principal et explique pourquoi, naturellement, on prend la branche la plus proche de Punta Malanda.

Le ravin principal côté Punta Sentinedda

Dans la remontée du ravin sous Punta Sentinedda
Dans la remontée du ravin sous Punta Sentinedda (photo Olivier Hespel
Dans la remontée du ravin sous Punta Sentinedda
Arrivée au col du ravin principal sous Punta Sentinedda (photo Olivier Hespel)

Un de nos deux grimpeurs (Jean-Christophe) dans la descente (photo Olivier Hespel) Nouvelle pause-boisson dans la Purcaraccia avant de repartir pour la suite de la descente. Dés le départ, nous rencontrons nos deux grimpeurs finissant de descendre le ravin principal après leurs rappels et faisons le reste du retour avec eux par le même itinéraire qu'à la montée. Seulement deux "pataugeurs" dans les vasques, quelques autres rencontrés sur le chemin : un miracle à cette période ! La Purcaraccia silencieuse est à apprécier... Retour au parking avant 17h30.

Dans la descente, au départ du canyoning (photo Olivier Hespel)

Commentaires : La Punta Malanda fait partie des premiers itinéraires de randonnée sportive diffusés sur le massif de Bavedda et est l'un des plus intéressantes. C'est en 1989, dans le topo de l'époque de J.-P. Quilici, A.Lucchesi etB. Vaucher, Randonnées et ascensions dans le massif de Bavella (1er topo sur Bavedda), que j'avais découvert ce parcours que j'avais essayé immédiatement : j'avais la forme à l'époque puisque j'ai noté que j'avais atteint le sommet en 2h sans connaître le ravin du tout. A la montée, je n'avais même pas vu l'aqualand entre les deux cascades et ce n'est qu'à la descente que, pour me baigner, j'ai aperçu les vasques et y suis descendu. De 1989 à 1997, ce ravin et ces cascades sont restés très peu fréquentés avec un sentier qui n'était même pas démaquisé dans le virage sous Bocca di Laronu et ce n'est qu'à la fin des années 1990 et la mode du "patauging" qu'ils ont été envahis par les baigneurs (et les canyoneurs). La course peut tout de même se pratiquer en pleine période estivale puisque pratiquement personne, sauf quelques groupes de canyoning, ne monte au-dessus de la 2ème cascade et qu'il suffit d'emprunter le chemin de débardage loin des vasques à la montée - descente pour éviter la foule des baigneurs.
La face W de Punta Malanda paraît assez effrayante de loin en face mais s'escalade finalement assez facilement. Il est tout de même conseillé d'emporter la corde, même si vous êtes à l'aise en varappe, car vos partenaires ne le seront peut-être pas : le résultat de mon expérience personnelle (j'y ai emmené pas mal de monde !) est que 9 personnes sur 10 demandent la corde à la montée ou à la descente dans la fissure ou les dalles de sortie...

Ce sommet offre sans doute une des plus belles vues panoramiques sur cette partie du massif avec, en particulier, des vues exceptionnelles sur le ravin amont de la Purcaraccia, l'extraordinaire ravin de Nura et les plus célèbres aiguilles d'escalade du coin, U Corbu, A Muvra, Lunarda, Arca, Sentinedda, A Petra, ... Les vestiges du chemin de débardage dans le ravin en V de la Purcaraccia On peut aussi coupler facilement cette course avec la visite de l'usine à bois 989m en parcourant les vestiges de l'ancien chemin de débardage dans la rive gauche du " ravin en V" qui suit le départ du couloir vers Bocca Malandata : j'ai testé ce couplage en 5h30 depuis Bocca di Laronu en juillet 2005 en solo sans connaissance de l'itinéraire. Le détour par Punta Malanda ne prend qu'un peu plus de 1h40 et permet une course à recommander aux pratiquants sportifs entraînés et aventureux.

Carte du secteur de Punta Malanda dans le massif de Bavedda avec la trace suivie le 04/06/2017 pour la montée à Punta Malanda puis l'exploration de deux cols et ravins à la redescente Rappel de la trace de nos explorations du 4 juin 2017 sur la carte à gauche de cette page.

Diaporama "Punta Malanda et ravins alentours"

Punta Malanda et ravins alentours

Cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser le diaporama